Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Renforcement de capacités : les ordonnateurs des EPN et leurs responsables financiers s’approprient le budget-programmes

Publié le mercredi 22 mai 2019  |  Ministères
Atelier
© Ministères par DR
Atelier de renforcement des capacités des ordonnateurs des EPN et leurs responsables financiers sur le budget-programmes
Abidjan 21 mai 2019. La Direction générale du budget a organisé ce mardi à l’intention des ordonnateurs des EPN et leurs responsables financiers, un mini-séminaire intitulé « présentation des grandes lignes du Budget-programmes ».


Dans le cadre des finances publiques, le gouvernement a adopté, le 20 mars 2019, une communication en conseil des Ministres qui prévoit le 1er janvier 2020 comme date effective du basculement en mode budget-programmes.

C’est dans la perspective de préparatif du budget 2020 que s’est ouvert à l’attention des ordonnateurs des Etablissements publics nationaux (EPN) et leurs responsables financiers un mini-séminaire autour du thème « Présentation des grandes lignes du budget-programmes ». C’était ce mardi 21 mars 2019, Cocody-Abidjan, à l’initiative de la Direction Générale du Budget et des Finances.

A l’ouverture saluant la tenue effective de cette rencontre de haut niveau, Adama Sall, directeur de cabinet du secrétaire d’Etat en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a indiqué que la réussite du basculement de la Côte d’Ivoire au budget-programme nécessite au préalable, la réalisation d’un certain nombre d’étapes en 2019, ce sont entre autres ; la mise en exploitation d’un nouveau système d’information budgétaire et particulièrement, et la formation des acteurs.

A l’en croire, le séminaire va permettre de de décliner les innovations apportées aux procédures d’élaboration, d’approbation et de vote du budget et les rôles des acteurs appelés à conduire le processus budgétaire, de présenter les nouveaux métiers budgétaires engendrés, les modalités de leur exercice et les contraintes qui en résultent en termes de responsabilités et d’expliquer le rôle de chacun des pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires dans la nouvelle donne budgétaire.

Durant ces deux jours de travaux, ce sont 200 participants qui seront formés sur la généralité, les investissements, la nomenclature budgétaire, la gestion des programmes, la préparation des documents pluriannuelle de préparation du budget (DPP/DPAP) et les rapports annuels de performance.

Contrairement au budget annuel, le budget-programme sera élaboré et présenté pour une période de trois ans. Les auditeurs seront guidés pas à pas sur les différents éléments constitutifs d’un budget.

Conformément aux directives de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le budget-programme est un mode de gestion des finances publiques avec pour objectifs d’insuffler une plus grande cohérence entre les objectifs de développement et les allocations budgétaires de sorte à accroître l’efficacité de la dépense.

A ce jour, plus de 80% des pays africains se sont engagés à introduire un système de budget-programme., qui permettra d’aligner plus étroitement la planification socio-économique sur les budgets annuels et intégrer une culture de la performance, mais aussi participer à une dynamique et des réformes communautaires.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment