Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Mobilisation des ressources – La BHS et la BRVM expérimentent la Diaspora bonds comme moyen de financement des économies

Publié le vendredi 31 mai 2019  |  Minutes Eco
Bourse
© Abidjan.net par Serge T.
Bourse Régionale des Valeurs Mobilières: cérémonie de première cotation de l`emprunt obligataire Etat du Mali 6,50% 2018-2025
Mardi 02 Avril 2019. Abidjan. Le directeur général de la bourse régionale des valeurs mobilières M. Edoh Kossi AMENOUNVE a présidé la cérémonie de première cotation de l`emprunt obligataire de l`Etat du Mali 6,50% 2018-2025.


Lancé le 16 mai 2019 à Dakar au Sénégal par la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS), l’emprunt obligataire par appel public à l’épargne, de type Diaspora bonds, dénommé BHS 6,25% 2019-2024, a été présenté ce mercredi 29 mai, à la salle de cotation de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) à Abidjan. Il s’agissait pour l’émetteur et le consortium qui l’accompagne, constitué de ABCO Bourse, CGF bourse, Everest finance et Impaxies sécurities, de présenter l’opération qui est la première de ce type sur le marché financier régional de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Elle vise à mobiliser, à un coût de 10 000 Fcfa l’obligation, un montant de 20 milliards de Fcfa, dont 60% sont attendus de la diaspora de l’Uemoa. L’opération offre une rémunération de 6,25% par an, sur une durée de 5 ans.

Le remboursement du capital investi sera graduel, avec deux ans de différé et les intérêts annuels de 6,25% seront payés par semestre. Les souscriptions s’étendront jusqu’au 17 juin 2019, ouvertes à tous les investisseurs, institutionnels et personnes physiques, résidents ou non dans l’espace UEMOA. Le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé, a rendu hommage à la BHS en laquelle la bourse a trouvé « le candidat idéal » pour expérimenter l’usage de la diaspora bonds comme un financement de financement des économies des Etats de l’Uemoa. La BHS remplissait, selon ses explications, les conditions pour être un émetteur. Elle est « une banque locale sénégalaise, qui a des bureaux des représentations à New York et à Paris, en relation permanente chaque année avec la diaspora sénégalaise et africaine dont elle collecte l’épargne dans ces pays et qui a toutes les accréditations étrangères pour le transfert des fonds venant de la diaspora vers le Sénégal. »
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment