Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le statut de l’entreprenant bientôt obligatoire pour exercer une AGR en Côte d’Ivoire (Ministre)

Publié le jeudi 6 juin 2019  |  AIP
11ème
© Abidjan.net par FN
11ème édition Tribune de l’AIP : Félix Anoblé expose sur « PME et développement économique et social en Côte d’Ivoire : Enjeux et défis »
Abidjan le 06 juin 2019. Le rendez-vous « La Tribune de l’AIP » a accueilli ce jeudi le secrétaire d’etat chargé de la promotion des PME, Félix Anoblé pour exposer sur le thème « PME et développement économique et social en Côte d’Ivoire : Enjeux et défis ».


Abidjan- Le secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, chargé de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Anoblé Miézan Félix, a révélé jeudi que le statut de l’entreprenant sera bientôt obligatoire pour exercer une activité génératrice de revenus (AGR) en Côte d'Ivoire.

« Bientôt, personne ne pourra exercer une activité économique génératrice de revenus en Côte d’Ivoire sans se faire déclarer. La déclaration est gratuite. Elle vous donne droit à une fiche d’identification qui est votre registre de commerce et en même temps votre déclaration fiscale d’existence. Avec ce document pour le petit entreprenant que vous êtes, vous pouvez bénéficier d’un marché de l’Etat dans les collectivités, dans les petits marchés publiques, de fournitures de bureau et tout autre chose », a expliqué M. Anoblé, invité de la 11ème édition de la Tribune de l’AIP portant sur le thème « PME et développement économique et social en Côte d’Ivoire : enjeux et défis ».

Anoblé Félix a fait savoir que la Côte d'Ivoire compte à ce jour, plus de trois millions de personnes qui exercent une AGR sans être connues ou encadrées. Il a encouragé les entreprenants à se faire recenser au regard des avantages rattachés à cette identification.

« Vous avez le droit comme une entreprise constituée qui a un registre de commerce. L’entreprenant aura un encadrement particulier, une formation, une fiscalité étudiée, un suivi particulier, une protection sociale étudiée qui sera différente de celle des grandes entreprises. C’est un aspect qui va changer beaucoup de choses dans le quotidien du tout petit commerçant et de la micro entreprise », a-t-il relevé.

Ce recensement va permettre au gouvernement d’identifier l’ensemble d’acteurs économiques, de connaître le poids réel que représentent ces acteurs dans le tissu économique, de définir un programme par secteur et de les suivre.

« Je lance un appel pour que lorsque le programme sera lancé dans les semaines à venir, que tout le monde puissent s’inscrire. Il ne faut pas qu’on regarde seulement le côté fiscalité, chaque fois quand l’Etat demande à recenser des acteurs», a indiqué le secrétaire d'Etat.

(AIP)

ena/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment