Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire sous Ouattara : un pays admiré et respecté

Publié le mercredi 12 juin 2019  |  CICG-Côte d’Ivoire
La
© Autre presse par DR
La Côte d’Ivoire sous Ouattara : un pays admiré et respecté


C’est une Côte d’Ivoire fière, admirée et respectée qu’il a été donné de voir du 10 au 14 avril 2019 aux Réunions de Printemps de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington, DC, aux Etats-Unis.

A ces forums des sommités du développement international des institutions de Bretton Woods, où on échange sur l’état et les perspectives de l’économie mondiale, la délégation ivoirienne, conduite par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, était précédée d’une bonne réputation.

Une réputation établie sur les performances socio-économiques 2011-2018 du pays, sous la direction du Président de la République Alassane Ouattara. Une réputation d’un gouvernement qui est au travail et qui obtient des résultats.

Amadou Gon Coulibaly était très attendu et la Côte d’Ivoire était l’objet de l’intérêt de tous. Les plus hauts responsables de la Banque mondiale et du FMI tenaient à le rencontrer pour apprendre des secrets de la réussite, des raisons de la résilience de l’économie ivoirienne, tout comme des ambitions du pays.

Le Chef du gouvernement avait des approches de développement et surtout un fulgurant parcours de sortie de crise, de reprise économique, de dynamique de croissance et des perspectives de développement à partager.

Aux partenaires de Bretton Woods, de la Chambre de Commerce Américaine, du secteur privé, du Millenium Challenge Corporation (MCC) et autres personnalités de la finance internationale, Amadou Gon Coulibaly a présenté le tableau d’un pays en marche.

Un tableau caractérisé par une solide gestion macro-économique, un taux de croissance moyen de 8,6% sur la période 2012-2018 et un taux d’inflation maîtrisé à 0,4%, sur une norme communautaire (UEMOA) de 3%.

Il a rassuré sur la soutenabilité et la bonne gestion de la dette extérieure, avec un ratio d’endettement de 48% sur une norme sous-régionale (UEMOA) de 70%. Les ressources mobilisées vont au financement du développement global, notamment des infrastructures pour renforcer la compétitivité et l’attractivité de l’économie.
Les secrets de la réussite ivoirienne ?

Selon Amadou Gon Coulibaly, cette performance, rarement vue en Afrique et dans le monde, s’explique par les réformes, instruments et actions de bonne gouvernance mis en place depuis 2011. Que ce soit au niveau du code d’investissement, de la réforme administrative ou de la dématérialisation des services.

Ces réformes ont propulsé le pays au rang des 10 meilleures économies du monde, en termes de la croissance, c’est-à-dire de progrès économique, de création de richesses. Une performance saluée par le MCC du gouvernement américain, le Doing Business de la Banque mondiale, l’Indice Mo Ibrahim... Bref, une réussite qui s’explique par les choix stratégiques opérés.

Des agrégats macro-économiques certes, mais il y a derrière les chiffres des projets et actions de développement qui profitent aux populations. Avec, entre autres, les résultats suivants : augmentation du SMIG de 36 000 FCFA à 60 000 FCFA; déblocage des salaires, après plus de 25 ans de stagnation; augmentation de 33% du PIB par habitant (revenu moyen par habitant), passé de 560 300 FCFA en 2010 à 745 200 FCFA en 2017; un taux de pauvreté en régression, passé de 51 % en 2011 à 46,3 % en 2015, etc.

Dans la catégorie des infrastructures, on pourrait citer quelques réalisations : 612 km de routes bitumées, 127 collèges de proximité, le barrage hydroélectrique de Soubré, une quinzaine de ponts, les universités de Korhogo, Man et Daloa, 300 centres de santé de premiers soins, le centre de traitement du cancer, le CHU d’Angré…

A la politique de réformes hardie, Amadou Gon Coulibaly a ajouté le leadership du Président Alassane Ouattara et la cohérence de son programme économique. Tout comme il a insisté sur la détermination des Ivoiriens à sortir leur pays de l’état de délabrement dans lequel il était en 2011.

C’est donc ce mix d’approches et de résultats probants, porté par la vision du Président Alassane Ouattara, qui fait aujourd’hui de la Côte-d’Ivoire un pays admiré et respecté.

SANOGO Bakary

Expert en Communication pour le Développement
Directeur du Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG)
Abidjan, Côte d’Ivoire
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment