Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Quatre protocoles additionnels sur les milieux marins et côtiers signés à Abidjan

Publié le mardi 2 juillet 2019  |  AIP
Environnement
© Abidjan.net par DG
Environnement : deuxième conférence des plénipotentiaires de la convention relative à la coopération en matière de protection, de gestion et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières
Abidjan le 02 juillet 2019. La deuxième conférence des plénipotentiaires de la convention relative à la coopération en matière de protection, de gestion et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières de la côte atlantique et de la région de l`Afrique de l`ouest, de centre et du sud s’est tenue ce mardi à Abidjan.Photo : Joseph Séka Séka, Ministre de l’Environnement et du Développement durable.


Quatre protocoles additionnels adressant chacun une thématique propre aux milieux marins et côtiers, ont été signés, mardi, à Abidjan, dans le cadre de la deuxième conférence des plénipotentiaires de la convention relative à la coopération en matière de protection, de gestion et de la mise en valeur des milieux marins et des zones côtières de la côte de l’Atlantique (Convention d’Abidjan).

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka, assurant la présidence de ces assises, a indiqué qu’il s’agit du protocole additionnel relatif à la gestion intégrée des zones côtières, du protocole additionnel relatif à la gestion durable des écosystèmes de mangroves, de celui relatif aux normes et standards environnementaux pour les activités d’exploration et d’exploitation pétrolières et gazières offshore et, le protocole additionnel relatif à la pollution due aux sources et activités terrestres.

« Ces protocoles, une fois ratifiés et entrés en vigueur, permettront d’améliorer le cadre de gestion du milieu marin et des zones côtières de notre région », a assuré M. Séka, en présence de ses paires venues de 22 pays africains.

Le secrétaire exécutif de la Convention d’Abidjan, Abou Bamba, a relevé que la côte Atlantique de l’Afrique est riche en ressources naturelles, en biodiversité et en écosystèmes marins parmi les plus productifs et les plus riches au monde. A titre d’exemple, a-t-il indiqué, la zone côtière d’Afrique de l’Ouest abrite 105 des 367 millions d’habitants que compte la région et génère 56% du PIB de la région.

« Cependant, de nombreux facteurs naturels et humains comme la pollution, le changement climatique ou encore la croissance démographique, menacent un nombre important de ces écosystèmes fragiles. L’objectif de ces protocoles est donc de fournir aux Etats membres des instruments régionaux de coopération visant l’amélioration de la gestion des zones côtières et du milieu marin », a indiqué Abou Bamaba.

Signée en 1981, la Convention pour la Coopération en matière de protection, de gestion et de développement du milieu marin et côtier de la Côte Atlantique de la région d’Afrique de l’Ouest centrale et australe, appelée la Convention d’Abidjan, couvre une région marine d’un peu plus de 14.000 km.

De la Mauritanie à l’Afrique du Sud, la Convention constitue un cadre juridique global pour tous les programmes liés à l’environnement marin en Afrique de l’Ouest, centrale et australe.

(AIP)

gak/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment