Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Interview/CAN 2019: Au vu du match contre l’Algérie, on aurait pu gagner la CAN (Yéo Martial)

Publié le jeudi 25 juillet 2019  |  Abidjan.net
Sport
© Abidjan.net par PR
Sport : lancement de la deuxième édition de la Ben Badi Caravane Foot
Abidjan le 5 avril 2019. La deuxième édition de la caravane « Ben Badi caravane foot 2019 » initiée par l’ex-footballeur Abdoulaye Traoré alias Ben Badi a été officiellement lancée ce vendredi 5 2019 à Abidjan.Photo : Yéo Martial, Président d’honneur.


Ancien sélectionneur des Eléphants et vainqueur de la CAN 92, Yéo Martial, reste un admirateur qui ne cache pas sa passion pour cette équipe. Après la CAN 2019, il nous partage son avis sur la performance des Eléphants lors du match contre l’Algérie et des aspects techniques. En marge d’une rencontre sur le développement social à la CCI à Abidjan, le mardi 23 juillet, il nous accordé cet entretien.

Abidjan. net : comment avez-vous apprécié la performance des Eléphants lors du dernier match face aux Fennecs ?

Yéo Martial : Il faut le reconnaître, Serey Dié n’a pas usurpé son brassard, il a mérité son titre de capitaine, en dédit du penalty qu’il a manqué. Bony Wilfried n’a pas montré la grande forme comparativement aux matchs amicaux où il a parfois fait des doublés. Disons-le, Serey Dié, Max Gradel et Wilfried Zaha, ont pris du poil de la bête lors du match contre l’Algérie. Le gardien de but Gbohouo, à qui j’ai dit et redit, après avoir suivit San Pedro, il saura ce dont je parle. Les balles aériennes, c’est son plus grand défaut. Il faut qu’il arrive à corriger cela. Ce n’est pas normal qu’il traine ça depuis San Pedro. Quoi qu’il en soit, Gbohouo a été l’homme du match face à l’Algérie. Sans Gbohouo, on aurait perdu lamentablement.

Abidjan,net : Que pensez-vous du niveau des sélectionneurs locaux lors de cette CAN 2019 ?

Yéo Martial : Un aspect édifiant de cette CAN 2019, c’est le coaching gagnant des sélectionneurs locaux. Le meilleur d’entre eux c’est celui qui a gagné la CAN. Bien qu’ils soient souvent décriés, le meilleur match a été celui de deux coach nationaux.. On a vu des entraineurs nationaux comme celui du Mali, Mohamed Magassouba, qui a montré qu’il a des qualités et qui a également servi longtemps au Congo démocratique.

Abidjan.net : L' Après CAN et le maintien ou le départ du coach Camara Ibrahim, votre position ?

A part le match difficile contre le Mali où on a gagné heureusement, je pense que Camara ne mérite pas d’être lâché. Bien au contraire, il a eu le temps de voir ce qu’il fallait faire et ne pas faire. Je pense qu’on doit lui redonner sa chance de pouvoir conduire cette équipe dont il a beaucoup de connaissance, au niveau des jeunes gens qui sont autour de lui. Il commence à mieux les connaître et il les connaitra encore mieux dans d’autres circonstances.

Je prends le cas d’Hervé Renard qui a fait des échecs successifs avec le Maroc mais qui est resté avec cette équipe jusqu’à ce qu’on le limoge maintenant. Je ne souhaite pas cela à Camara, mieux qu’il puisse nous prouver qu’il peut gagner au vu de son match contre l’Algérie, on peut dire qu’on aurait pu gagner la CAN.

Abidjan.net : L’ introduction de l'assistance vidéo introduite en quart de finale, a-t-elle eu un impact négatif ?

Je pense qu’on aurait pu l’introduire au commencement pour que tous les résultats soient équitables, peut être qu’a avec ça on n’aurait pas eu le penalty face à l’Algérie. Il y a eu aussi l’exemple du Ghana et autres. Le football, comme je le dis, c’est un jeu, certains ont eu la malchance d’être pénalisé l’absence comme en présence de la vidé. Quand les sénégalais se plaignaient de l’assistance vidéo, j’ai dit non, ils n’ont pas à se plaindre car ils en ont bénéficié face à la Tunisie.

Interview réalisée par JOB
Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment