Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

INPHB de Yamoussoukro: Abdourahmane Cissé annonce l’ouverture de l’Ecole Supérieure de Pétrole et de l’Energie

Publié le jeudi 1 aout 2019  |  Minutes Eco
Côte
© Minutes Eco par DR
Côte d’Ivoire: Une feuille de route de développement des secteurs pétrole et énergie 2021-2030 en élaboration
Acteurs tant privés que de l’administration publique mènent à Yamoussoukro, les 15 et 16 juillet 2019, des réflexions approfondies sur le développement et l’avenir des acteurs des secteurs Pétrole et Energie. C’est tout le sens du séminaire Pétrole et Energie 2019, qui a ouvert ses portes sur le thème « Etat des lieux et perspectives des secteurs pétrole et énergie. » en présence du ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé.


Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé travaille à mettre en œuvre les recommandations du séminaire de Yamoussoukro, tenu les 15 et 16 juillet 2019, qui a dressé l’état des lieux des secteurs Pétrole et Energie et décliné des actions fortes pour leur développement. Au nombre de ces actions, l’ouverture prochaine de l’Ecole supérieure de pétrole et de l’énergie au sein de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB) de Yamoussoukro, où le ministre s’est rendu le 16 juillet. Il y a rencontré les étudiants de l’Ecole supérieure des mines et géologie (ESMG) et de l’Ecole supérieure d’industrie (ESI) auxquels il a demandé de saisir l’opportunité pour acquérir des diplômes délivrés en partenariat avec une école de référence en France et contribuer au développement de ces deux secteurs d’activité. C’est d’ailleurs en compagnie des responsables de l’école de référence en question qu’il a procédé, à la fin des échanges, à la visite des installations de la nouvelle école en gestation. Développer le bassin sédimentaire et le contenu local Les étudiants pourront l’intégrer avec le niveau BAC +5, sans rien débourser pour leur formation. Ils pourront ainsi contribuer au développement du bassin sédimentaire ivoirien et assurer à la Côte d’Ivoire une expertise locale. « Nous devons faire en sorte que les découvertes au niveau du bassin sédimentaire se fassent à travers des entreprises locales. D’où l’importance de la formation, du transfert de compétence », a indiqué Cissé Abdourahmane qui a instruit les étudiants sur son département ministériel, prôner l’excellence et les a exhortés au goût du travail. « Nous voulons donner la possibilité aux jeunes ivoiriens qui n’ont pas les moyens d’aller dans cette école de faire leur formation ici. Nous voulons donner plus d’opportunités de dispenser la formation en Côte d’Ivoire.
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment