Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le Conseil Hévéa-Palmier à huile lance une étude sur la compétitivité des deux filières

Publié le vendredi 2 aout 2019  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le Conseil Hévéa-Palmier à huile lance une étude sur la compétitivité des deux filières
Le Conseil Hévéa-Palmier à huile a procédé, jeudi, à la signature d’une convention portant sur la compétitivité des filières hévéa et palmier à Huile


Abidjan, Le Conseil Hévéa-Palmier à huile a procédé, jeudi, à la signature d’une convention portant sur la compétitivité des filières hévéa et palmier à Huile.

Cette convention, signée avec le Bureau national d’étude technique et de développement (BENTD) pour la filière hévéa et le cabinet KPMG pour la filière palmier à huile, devrait aboutir à un nouveau mécanisme de prix dans ces filières.

« La question du prix est une question centrale parce qu’il s’agit en réalité de redonner du pouvoir d’investissement à tous les acteurs », a commenté le directeur général du Conseil Hévéa-Palmier à huile, Edmond Fougnigué Coulibaly.

Pour lui, la durabilité de ces filières ne peut être traitée si la question des prix n’est pas prise en charge. « Le gouvernement, en mettant en place le Conseil hévéa palmier à huile, veut contribuer à redonner une dynamique de croissance à ces deux filières », a-t-il fait remarquer.

Selon Edmond Coulibaly, malgré le bon travail qui a été fait, il est utile de revoir les bases de développement de ces filières et de projeter de nouvelles perspectives.

Il a donc lancé un appel à l’ensemble des acteurs de ces filières à collaborer avec les cabinets qui viendront vers eux afin que les objectifs soient atteints. « On a un objectif commun. Les cabinets qui viendront vers vous, c’est vraiment pour recueillir l’ensemble des données nécessaires, avoir une bonne lecture de la situation pour aboutir aux conclusions que nous attendons », a signifié le directeur général du Conseil Hévéa-Palmier à huile.

Les conclusions de ces études devraient être livrées au mois d’octobre 2019.

La Côte d’Ivoire est confrontée à une baisse continue des cours de l’hévéa et du palmier à huile, sur le marché international, indique-t-on.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur africain de caoutchouc naturel et le premier exportateur au plan mondial avec une production annuelle estimée à 600.000 tonnes en 2017. Le pays est le deuxième producteur africain de palmier à huile, et le neuvième au plan mondial avec une production annuelle d’environ 2,5 millions de régimes.

Le caoutchouc naturel est le deuxième produit agricole d’exportation tandis que le palmier à huile contribue à hauteur de 1,5% au PIB.

(AIP)

kkf/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment