Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’usine de transformation du manioc de Songon-Kassemblé toujours fermée malgré sa réhabilitation

Publié le mercredi 21 aout 2019  |  AIP


Songon- L’unité industrielle de transformation du manioc de Songon-Kassemblé, réhabilitée par le Gouvernement en octobre 2018, reste toujours fermée, au grand dam des productrices d'attiéké et des commerçantes de Songon, a appris l'AIP auprès des populations.

"L'unique unité industrielle de transformation du manioc de Kassemblé n'est pas opérationnelle depuis plusieurs mois et nous sommes obligés d'attendre plusieurs jours avec nos sœurs qui fabriquent l’attiéké de manière artisanale avant de bénéficier de notre commande d'attiéké", a déploré une commerçante d'attiéké résidant à Songon, dame Philomène Danho.

Interrogées par l'AIP, les membres de l'Union des associations des femmes de Songon, pour leur part, n'ont pas voulu se prononcer sur la fermeture de cette unité industrielle de transformation de manioc.

Selon des indiscrétions, les femmes n'ont pas pu bénéficier jusqu'à présent de formation pour la manipulation et la gestion du matériel d’équipement octroyé par la ministre Ly Ramata Bakayoko, à l'occasion de la journée internationale de la femme célébrée l'an dernier, a-t-on appris.

Les autorités administratives, de leur côté, n'ont pas aussi réagi sur le démarrage effectif des activités de cette unité industrielle de transformation du manioc de Songon-Kassemblé fermée depuis plusieurs mois après sa réhabilitation par le Gouvernement.

Dans le souci de relever le défi de leur autonomisation en milieu rural, les femmes et les filles de Songon Kassemblé souhaitent vivement que les autorités procèdent à sa réouverture et au démarrage effectif de cette unité industrielle de transformation du manioc tant saluée.

tg/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment