Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’art belge de la fabrication du chocolat bientôt enseigné en Côte d’Ivoire

Publié le jeudi 12 septembre 2019  |  AIP
Enseignement
© Abidjan.net par DR
Enseignement technique : convention pour la création d’un référentiel métier de Chocolatier
Abidjan le 10 septembre 2019. Une signature de la Convention Cadre de Coopération entre le ministère de l`éducation nationale et la Commission Communautaire Française-bruxelloise s`est tenue ce mardi à Abidjan en vue de la création d`une filière optionnelle de chocolat dans l`enseignement.


Le nouvel ambassadeur du royaume de Belgique, Michaël Wimmer, et la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, ont paraphé, mardi à Abidjan, un protocole d’accord pour l’enseignement de la technique belge de fabrication de chocolats en vue de la création d’un référentiel métier de Chocolatier.

La ministre et le diplomate Michaël Wimmer ont apposé leurs sceaux à cette convention cadre de coopération, la toute première dans le domaine de l’enseignement technique depuis l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays en mars 1961.

Pour Kandia Camara, il s’agit d’un acte non seulement historique mais symbolique de l’intérêt que le nouvel ambassadeur belge marque pour la Côte d’Ivoire d’autant plus qu’il a lieu avant la présentation de ses lettres de créances au président de la République et à la veille de la rentrée solennelle de l’année scolaire, mercredi à Grand-Bassam, après la rentrée officielle lundi.

Pour l’ambassadeur belge, cet accord renforce les relations bilatérales et l’intérêt commun des deux pays pour le chocolat, la Côte d’Ivoire se classant première productrice mondiale de cacao et la Belgique dont l’un des chocolats phares, l’exquise, fondante et savoureuse Praline, a conquis de milliers de palais à travers le monde.

Aussi, les chocolats belges ont-t-ils un taux de cacao de 43% contre une moyenne de 35%, les créations des chocolatiers Marcolini, Bruyerre, Côte d’or, Leonidas ou Mary ayant une renommée mondiale.

L’accord signé au cabinet de Kandia Camara engage la Commission communautaire française de la région de Bruxelles-capitale à créer une filière opérationnelle « chocolat » au lycée professionnel hôtelier de la Riviera et au Centre multisectoriel de formation professionnelle Mohamed VI de Yopougon qui abriteront une filière « chocolaterie »,.

(AIP)

aaa/kam
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment