Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2020/ Soro, Bédié et Gbagbo en difficulté : Le RHDP gonflé et conquérant marche vers la victoire

Publié le mercredi 18 septembre 2019  |  L’Essor Ivoirien
Congrès
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix
Abidjan le 26 Janvier 2019. Ouverture de la Cérémonie marquant l`apothéose du Congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix Au stade Felix Houphouët Boigny.


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le RHDP, le parti unifié se retrouve aujourd’hui devant une opposition affaiblie, une opposition qui s’est capitée elle-même par sa mauvaise foi. Le camp Soro, chaque jour que Dieu fait se vide. Parce que ses partisans font preuve de réalisme et regagnent leur maison d’origine, le RHDP. Soro a eu le soutien d’un certain nombre de jeunes certes mais à partir du moment où il s’est rebellé contre son bienfaiteur, le président Alassane Ouattara, cette jeunesse a jugé utile de changer fusil de l’épaule pour faire la politique avec le bon sens. Soro perd chaque jour beaucoup de soutien. Son petit camp sur lequel il comptait se vide.

Plus d’influence et de notoriété depuis qu’il a décidé de s’attaquer sans justification au RHDP, parti qui cultive la paix et le Développement. Ce lundi dernier, Olivier Ouattara et plus 33 000 personnes qui étaient proches de Soro Guillaume ont décidé de déposer leur valise au RHDP. A cette allure, l’ex-président de l’assemblée nationale qui faisait beaucoup de bruits dans la cité risque de mener seul son combat électoral en 2020 face à un RHDP gonflé et conquérant. Soro doit accepter qu’il ne constitue pas une force qui puisse arrêter la grosse machine RHDP. Les résultats des élections locales en sont une preuve patente. Pour parler du FPI de Laurent Gbagbo, on peut aisément affirmer que c’est la fin du parcours, depuis que la procureure de la CPI ait pris sa décision de continuer sa poursuite contre Laurent Gbagbo. C’est la mort dans l’âme des ‘’Gbagbo ou Rien’’ qui est constaté partout. Les parlements et petits agoras encore fidèles au célèbre prisonnier de La Haye sont moralement affectés. Laurent Gbagbo leur candidat naturel ne sera pas libre de sitôt. Le jugement pourrait aller jusqu’en 2022 vu la hargne et la détermination de Fatou Bensouda de défendre jusqu’à la dernière énergie les victimes. Sans Gbagbo, les ‘’GORS ‘’ n’iront pas aux élections parce qu’ils sont des spécialistes de la politique de la chaise vide. Du coup le RHDP ira en roue libre. L’incarcération de Laurent Gbagbo pourrait déstabiliser le PDCI de Bédié qui compte sur cette frange du FPI pour gagner une élection.

Puisque le PDCI a été vidé de toute sa substance. Sans le FPI, c’est un PDCI totalement affaibli, orphelin et sans sève qui tentera en vain d’affronter la grosse machine à broyer, le RHDP du président Alassane Ouattara. Des partis politiques décapités par eux-mêmes parce qu’incapables de gérer leur crise interne n’auront aucun argument pour affronter le RHDP qui a pu réussir son organisation en si peu de temps sur le terrain. Ce parti s’est vite stratifié, a été vite accepté non parce que les autres partis sont en crise mais simplement parce que le RHDP a foncièrement travaillé partout dans le pays. Toutes les localités du pays sont en chantiers : des écoles, des routes, des ponts, l’électricité, l’eau potable, des hôpitaux et centres de santé sortent des terres. C’est le bilan qui comptera en 2020 et non le tribalisme et l’ethnisme maîtres mots du PDCI de Bédié et du FPI de Gbagbo. Des intellectuels qui confondent le nationalisme à la haine et la xénophobie sont aujourd’hui vomis par la population. Le RHDP avance sûrement pour gagner sans véritable adversaire politique en face.

Romaric SAKO
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment