Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Grand-Bassam: les travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé lancés

Publié le lundi 11 novembre 2019  |  Abidjan.net
Lancement
© Abidjan.net par PR
Lancement officiel des travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam
Grand-Bassam le lundi 11 novembre 2019. Le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan et le premier ministre Amadou Gon Coulibaly ont procédé ce lundi au lancement officiel des travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam.


Les travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam ont été lancés ce lundi 11 novembre 2019 par le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, en présence du premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de plusieurs membres du Gouvernement.

Estimé à 21,26 milliards de FCFA hors taxes et hors douanes pour 22 mois de travaux, cet ouvrage fait partie de la seconde tranche du Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié. Il devrait permettre d’améliorer le renouvellement des eaux de la lagune Ebrié en favorisant l’échange entre la mer et la lagune.

Il va également permettre d’évacuer les eaux et les apports du fleuve Comoé vers la mer lors des crues et favorisera le développement socio-économique local, protégeant ainsi la ville historique de Grand-Bassam classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« La mise en œuvre de ces travaux va impulser une dynamique de développement et de préservation de l’environnement dans la ville touristico-balnéaire. Aujourd’hui un nouveau soleil se lève sur Grand-Bassam. Avec l’ouverture de l’embouchure, c’est la renaissance de Grand-Bassam et les problèmes connus par cette ville culturelle ne seront qu’un vieux et mauvais souvenir », s’est réjoui Daniel Kablan Duncan.

L’ouverture du canal de Vridi, dans les années 50, a renforcé la connexion du fleuve Comoé avec le système lagunaire conduisant progressivement à dévier le flot du fleuve vers la lagune Ébrié. L’exutoire naturel se trouve aujourd’hui bouché par une importante quantité de sédiments charriée le long du littoral, perturbant ainsi la situation écologique et socio-économique de cette région. Par conséquent, la situation écologique et socio-économique de la région de Grand-Bassam en a fortement souffert.

Le rétablissement de l’exutoire naturel du fleuve Comoé en mer est une solution qui limitera les risques de crue et permettra d’améliorer la qualité des ressources écologiques.

PR
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment