Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

SARA 2019 : Issa Fadiga, DG de la Banque Populaire de Côte d’Ivoire propose des solutions au monde agricole

Publié le dimanche 24 novembre 2019  |  Abidjan.net
SARA
© Abidjan.net par Lobatchevski
SARA 2019: la Banque Populaire de Côte d`Ivoire propose des solutions au monde agricole
Samedi 23 novembre 2019. Abidjan. La Banque populaire de Côte d’Ivoire participe au Salon de l`agriculture et des ressources animales (SARA) 2019 qui se tient du 22 Novembre au 1er Décembre 2019 à Abidjan.


C’est la première participation de son institution, depuis qu’elle a été érigée en banque, au Salon international de l’Agriculture et des Ressources animales (SARA). La Banque populaire de Côte d’Ivoire, la dernière née sous le ciel ivoirien est belle et bien au SARA 2019. Cette banque prend part à ce grand rendez-vous du monde agricole pour se rapprocher des acteurs de ce secteur et leur présenter des opportunités à saisir.

Son Directeur général, Issa Fadiga, sur le terrain lui-même, participe à cette offensive pour exposer sur les offres de service de la banque de service public dans le cadre de la mise en œuvre des politiques sectorielles de l’Etat. « L’agriculture et les statistiques qu’il nous est donné d’avoir ont un rôle très important pour le gouvernement. Nous ne pouvons pas rester en marge des activités de ce secteur, et c’est dans cet élan que nous apportons des solutions avec une approche intégrée en terme de renforcement de capacités auprès des acteurs du monde agricole ».

De façon pragmatique, Issa Fadiga situe l’apport de sa banque dans le soutien au financement des activités du secteur. « Cette année par exemple, lorsque vous regardez les volumes de crédits sur l’ensemble du marché, plus de 50% ont été octroyés à des PME et à des FPME dont une bonne partie est du secteur agricole. D’ou l’importance que le secteur agricole revêt pour la Banque populaire de la Côte d’Ivoire ». Concrètement, précise le Directeur général de la Banque populaire, « nous apportons des solutions innovantes adaptées au secteur agricole qui nous permet aujPourd’hui de financer la plupart des sous-secteurs, c’est-à-dire des matières premières ».

Issa Fadiga donne tout son sens à cette mission citoyenne de l’établissement financier dont il a la charge. « Vous savez, l’agriculture en Côte d’Ivoire nourrit environ 70% des populations. Par contre lorsqu’on regarde au niveau des statistiques on se rend compte que uniquement 5% du secteur agricole a accès au financement aujourd’hui. Lorsqu’on regarde les petits exploitants agricoles, on se rend compte qu’il n’y a que 5% qui sont bancarisés ». Le Directeur de la Banque populaire décèle là un réel problème en termes de politique d’adéquation, mais d’information sur la bancarisation des exploitants agricoles et leur accès aux financements. « On se rend compte qu’il y a un manque d’information et d‘éducation financière ». Aussi justifie-t-il l’intérêt de son établissement dont le capital est détenu à 100% par l’Etat de Côte d’Ivoire, d‘aider dans la mise en œuvre des politiques du gouvernement en matière d’institutions financières et de bancarisation. « Il y a un manque d’adaptation, et nous pensons que le renforcement des capacités et la formation est importante », explique Issa Fadiga qui, d’autre part, a partagé les solutions innovantes pour pallier un manque aujourd’hui, celui de « l’innovation sur le marché ».


F.D.B
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment