Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Première étape de la visite d’Etat dans le Hambol : Alassane Ouattara rassure `` J’ai pris bonne note et je vais demander au gouvernement de mener une réflexion globale``

Publié le vendredi 29 novembre 2019  |  Abidjan.net
Première
© Abidjan.net par CK
Première étape de la visite d’Etat dans le Hambol: arrivé du chef de l`État au stade de Niakara
Jeudi 28 novembre 2019. Le président de la république, Alassane Ouattara a entamé la première étape de sa visite d`État ce jeudi à Niakara. C`est autour de 11h30mn que le chef de l`État est arrivé au stade Nallo Bamba de Niakara où l`attendait une foule qui scandait " Ado! Ado! Ado!" pour son premier meeting de cette journée ensoleillée. Photo: Alassane Ouattara, chef de l`Etat de Côte d`Ivoire


Le président de la république, Alassane Ouattara a entamé la première étape de sa visite d’État ce jeudi 28 novembre à Niakara.

C’est autour de 11h30mn que le chef de l’État est arrivé au stade Nallo Bamba de Niakara où l’attendait une foule qui scandait " Ado! Ado! Ado!" pour son premier meeting de cette journée ensoleillée.

Alassane Ouattara a, dans son adresse, souligné que cette visite d’État est une occasion de faire le point des investissements effectués dans la région. « Nous avons présenté des investissements dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’électricité... Pour l’électricité par exemple, nous sommes à un taux de couverture de 81% », a expliqué Alassane Ouattara.

Poursuivant, Alassane Ouattara a reconnu le long retard accusé par Niakara. C’est pourquoi il a promis intensifier les investissements dans ces derniers mois. " L’accès à l’eau potable est une préoccupation. Des forages seront mis en service le 15 décembre. Mais nous irons encore plus loin", a promis Alassane Ouattara.

Pour ce qui est de la sécurité des populations dans cette partie du pays, le chef de l’État envisage la construction d’une station de police à Tafiré, celle de Niakara est quant à elle en cours de réalisation. Le chef de l’Etat s’est voulu rassurant face aux doléances relatives au bitumage de la route Niakara-Tortia, l’érection de Tafiré en département et l’appellation administrative de Niakara. "J’ai pris bonne note et je vais demander au gouvernement de mener une réflexion globale sur le découpage administratif après l’élection présidentielle de 2020 (...) Je vous promets de faire ce que vous avez demandé. Je verrai le livre blanc et je le transmettrai au Premier ministre pour que nous puissions commencer dans la période 2021-2025 », a rassuré Alassane Ouattara.

Bien avant, Guibessongui Séverin, porte-parole des populations de Niakara, a exposé les doléances des populations au chef de l’État. Il a d’entrée témoigné sa gratitude au chef de l’État pour la réhabilitation parfaite de l’axe Katiola-Niakara, une route internationale. « En venant ici à Niakara, cœur du peuple Tagbanan, vous avez mis fin à notre souffrance du fait de votre simple présence. La souffrance d’un peuple qui se sentait mal aimé par l’être qu’il aime éperdument et que vous êtes.», a déclaré le porte-parole des populations.

Le député de la circonscription de Niakara a fait cas des doléances de la population de Niakara. Selon lui, dans le cadre de l’administration du territoire, les populations ont souhaité qu’Ouéréguékaha soit érigé en chef-lieu de sous-préfecture et que les chefs-lieux de sous-préfecture actuels (Arikokaha, Badikaha et Niédiékaha) deviennent des Communes. Les populations ont également formulé le vœu que Tafiré accède au rang de département et que la construction des bureaux de la préfecture de Niakara et des sous-préfectures de Arikokaha et de Niédiékaha retienne la bienveillante attention du chef de l’Etat.

Revelant que par ailleurs, les populations vivent encore le cauchemar de la pénurie d’eau potable aussi bien à Niakara qu’à Tortiya ainsi que dans les sous-préfectures de Arikokaha, de Badikaha et de Niédiékaha, les doléances du peuple Tagbana en la matière a concerné la réalisation et l’équipement de 3 forages SODECI de 10 m3/h chacun à Niakara Commune, le renforcement et l’extension du système d’adduction d’eau dans les chefs-lieux de sous-préfectures.

« les communes de Niakara, de Tortiya et de Tafiré ont faim de bitume et voudraient avoir au moins 40 km de bitume à répartir entre elles. Les populations souhaitent dans ce même élan, le bitumage des axes de désenclavement des chefs-lieux de sous-préfectures d’environ 75 km » a conclu le représentant de la population.

Cyprien K. envoyé spécial
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment