Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Défis budgétaires, climat, ODD, planification à long terme : le Ministre Adama Coulibaly ouvre le 8e forum africain sur les finances publiques

Publié le vendredi 7 fevrier 2020  |  Ministères
Adama
© Ministères
Adama Coulibaly, ministre de l`Économie et des Finances


Le Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan a abrité ce jeudi 6 janvier 2020 le 8e forum africain sur les finances publiques, sous le thème : « Relever les défis budgétaires à moyen et long terme : climat, ODD, planification à long terme ».

En présence de l’ambassadeur de l’Union européenne auprès de la Côte d’Ivoire, SEM Jobst von Kirchmann ; de la Directrice adjointe, Département Afrique du Fonds Monétaire International (FMI), Annalisa Fedelino et du ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo ; le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a procédé à l’ouverture dudit forum.

Dans son allocution, le ministre Adama Coulibaly a indiqué que la présence effective des « pays frères » à ces assises, est le témoignage de la volonté des Etats concernés à fédérer leurs énergies, pour relever les défis communs, en matière de gestion des finances publiques et d’amélioration du bien-être des populations.

« Ce forum constitue un cadre d’enrichissement mutuel et d’apprentissage entre les différents acteurs de la gestion des finances publiques », a fait savoir le ministre de l’Economie et des Finances. Non sans remercier les dirigeants du FMI, ainsi que ceux de l’Union Européenne (UE), pour l’initiative prise d’instituer ce forum africain. Forum qui, a poursuivi le ministre Adama Coulibaly, s’est imposé au fil des ans comme le rendez-vous continental phare, de partage d’expérience sur les problématiques clés liées à la gestion des finances publiques sur le continent.

Le ministre de l’Economie et des Finances a conclu en exhortant les participants à une pleine implication dans les travaux, en vue d’en tirer le meilleur et formuler des propositions qui seront bénéfiques à l’ensemble des pays concernés.

Pour montrer que l’Afrique est aujourd’hui une terre de richesse, SEM Jobst von Kirchmann, ambassadeur de l’Union européenne auprès de la Côte d’Ivoire, a pris l’exemple de la Côte d’Ivoire en mettant en exergue les potentialités économiques de ce pays. Ainsi, se référant à des études récentes, le diplomate européen a notamment rappelé que la Côte d’Ivoire, avec un taux de croissance au-delà de 5% depuis plusieurs années, est en tête des pays africains au fort potentiel d’investissement. Mais, selon SEM Jobst von Kirchmann, pour mieux planifier et attirer les investissements sur une longue durée, il faut une politique fiscale stable et attractive.

« Face au défi de la fiscalité, nous avons une responsabilité collective vis-à-vis de la population. La question de la fiscalité est très complexe car il est difficile pour les pays en pleine croissance de trouver un équilibre entre recettes, dépenses et endettement. Pourtant, je reste persuadé que c’est le seul moyen de parvenir à un développement durable », a souligné l’ambassadeur de l’Union européenne auprès de la Côte d’Ivoire.

Ce 8e forum prend fin le vendredi 7 janvier 2020.

A. N.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment