Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La JCI Gagnoa fait don de vivres et non-vivres à l’orphelinat

Publié le dimanche 23 fevrier 2020  |  AIP
Solidarité
© Abidjan.net par Atapointe
Solidarité Ramadan: Le CHAMCI fait des dons à plusieurs communautés musulmanes
Abidjan le 31 mai 2018. A l`occasion du Ramadan, le Club des Hommes d`Affaires Musulmans en Cote d`Ivoire (CHAMCI) a fait plusieurs dons en vivre et non vivre à plusieurs communautés musulmanes.


Gagnoa - La Jeune Chambre Internationale (JCI) de Gagnoa a fait don de vivres et non vivres à l’orphelinat ‘Emmanuel’ de ladite ville, samedi, lors d’une cérémonie officielle au sein de l’orphelinat.

Il s’agit de plusieurs sacs de riz de 25 kg, des cartons d’huiles, de pâtes alimentaires, de sucre, plus une dizaine de matelas, de cartons de savons et de poudre à laver ainsi que des dizaines de sceaux à laver, d’une valeur globale de plusieurs centaines de milliers de francs CFA.

Les vivres ont été remis par le président exécutif Emergent 2020, de la Jeune Chambre Internationale Gagnoa, Koffi N’Go David pour qui, aider, dans le cadre du social, les personnes qui sont dans le besoin, et singulièrement les plus vulnérables, constituent l’une des actions de la mandature 2020 de la JCI Gagnoa.

L’Organisation locale membre (OLM) de Gagnoa de la JCI a été fondée il y a 41 ans. Elle est une organisation mondiale de jeunes citoyens actifs, dont l’âge varie entre 18 et 40 ans. Sa mission est d’offrir aux jeunes, des opportunités de développement, en leur donnant la capacité de créer des changements positifs, apprend-on.

L’orphelinat ‘Emmanuel’ de Gagnoa, que dirige Séry Armand, est une action de bienfaisance, ouverte solennellement le 20 juillet 2013. Elle héberge à ce jour, 54 orphelins, enfants trouvés et enfants difficiles. En moyenne, 10 sacs de riz de 50 kg sont consommés chaque mois au centre pour un budget mensuel de vivres de 1,5 million de francs CFA riz par mois.

Plus de cinq millions de francs CFA sont nécessaires par an pour assurer les frais de scolarité des 50 élèves, parmi lesquels, 33 au cycle primaire et 17 enfants au cycle secondaire, tous affectés de l’Etat. L’établissement ne bénéficie d’aucune subvention, a déploré le directeur de l’orphelinat.

Chaque semaine, l’établissement est sollicité par le ministère de tutelle, par la justice et/ou par des personnes de bonnes volontés, qui présentent des cas d’enfants vulnérables. Vu ses moyens limités, la direction de l’orphelinat regrette de ne pas être en mesure de répondre favorablement à toutes les sollicitations, bien que le centre dispose en son sein, de deux dortoirs, d’une capacité totale de 110 lits.

(AIP)

dd/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment