Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Covid-19 : la croissance économique ivoirienne pourrait être réduite de moitié et s’établir à 3,6% à fin juin (PM)

Publié le mercredi 1 avril 2020  |  APA
Le
© Primature par DR
Le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly


La croissance économique ivoirienne estimée à 7,2% pour l’année 2020 pourrait être réduite de moitié et s’établir à 3,6%, dans l’hypothèse d’une maîtrise du Coronavirus (Covid-19) à fin juin 2020, a indiqué mardi le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, dans une déclaration.

« Selon les données actuelles, la croissance économique (de la Côte d'Ivoire) estimée à 7,2% pour l’année 2020 serait réduite de moitié et s’établirait à 3,6%, dans l’hypothèse d’une maîtrise de la pandémie à fin juin 2020 », a dit M. Gon Coulibaly.

M. Gon Coulibaly a fait observer que « l’Afrique quant à elle connaitrait, sur la base des données provisoires disponibles, une réduction de sa croissance au niveau du continent de 3,2 % à 1,8 %, tandis qu'au niveau mondial, il est projeté une récession ».

L’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 est déjà perceptible sur l’économie ivoirienne qui connait une baisse d’activité. Pour prévenir la propagation de la pandémie, le gouvernement a décidé de la fermeture des restaurants, boîtes de nuit, des bars et même interdit l’accès aux plages.

« De nombreux secteurs clés de notre économie sont touchés, notamment, les exportations en particulier agricoles, les importations, les BTP, le tourisme, le commerce, l’hôtellerie, la restauration et le transport », a fait savoir le chef du gouvernement ivoirien.

Les populations sont durement frappées au plan socio- économique par les mesures de restriction liées à la pandémie. Par conséquent, le gouvernement a décidé de la mise en place d’un fonds de soutien au secteur privé pour un montant de 250 milliards de FCFA.

Le Premier ministre ivoirien a noté que ce fonds de soutien au secteur privé prend en compte le renforcement du soutien aux PME pour au moins 100 milliards de FCFA et la mise en place de fonds de garantie, afin d’avoir un effet de levier sur l’accès au crédit.

Un plan pour atténuer l’impact de la crise sanitaire indique également la mise en place d’un fonds spécifique d’appui aux entreprises du secteur informel touchées par la crise pour un montant de 100 milliards de FCFA.

« Cette mesure sera pérennisée après la crise avec une fiscalité simple et des modalités novatrices de financement », a-t-il poursuivi, avant d’annoncer le soutien aux principales filières de l’économie nationale, notamment l’anacarde, le coton, l’hévéa, le palmier à huile, le cacao, le café, pour un montant de 250 milliards de FCFA.

Il a aussi annoncé le soutien à la production vivrière, maraichère et fruitière pour un montant de 50 milliards de FCFA, dont 20 milliards au titre des intrants. Le gouvernement entend par ailleurs poursuivre le dialogue avec les principaux acteurs économiques.

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly envisage de rencontrer les acteurs des faitières agricoles, les coopératives ainsi que des organisations de la société civile, afin d’améliorer le plus rapidement possible la reprise économique dans les meilleures conditions de succès.

Avec 11 nouveaux cas confirmés au 31 mars 2020, la Côte d'Ivoire enregistre 179 personnes contaminées au Covid-19 dont sept guéries et un décès. Pour casser la chaîne de contamination, les autorités ont décidé de l’isolement du Grand Abidjan des villes de l’intérieur du pays depuis dimanche à minuit.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment