Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Covid 19 - Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de la BCEAO : “Le taux de croissance économique de l’Union pourrait se replier de 3 points de pourcentage ou plus, en fonction de la gravité de la crise“

Publié le mercredi 8 avril 2020  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par MC
Ouverture de la 53e réunion ordinaire du Comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres de la CEDEAO
Dakar, le 21 février 2019 - La 53e réunion ordinaire du Comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres de la Communauté économique des États membres de l`Afrique de l`Ouest (CEDEAO) s`est ouverte, ce jeudi, à Dakar, au siège de la BCEAO.


La pandémie à Covid-19 a des conséquences réelles sur les économies du monde entier. Et la zone UEMOA est également impactée. Aujourd’hui, tous les pays de l’Union sont touchés par la maladie.

C’est pourquoi, selon le Gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la "crise sanitaire aura un impact significatif sur les économies de l’Union". Tiémoko Meyliet Koné a évoqué la question dans une interview accordée au quotidien sénégalais L’Observateur.

Un repli du taux de croissance de l’UEMOA est par ailleurs attendu. "Les résultats préliminaires des travaux en cours à la BCEAO montrent que le taux de croissance économique de l’Union, qui se situe actuellement à 6,6 %, pourrait se replier de 3 points de pourcentage ou plus, en fonction de la gravité de la crise", a soutenu Tiémoko Meyliet Koné.

Cependant, le Gouverneur de la BCEAO a précisé que les "études sont en train d’être affinées et le résultat final dépendra de l’évolution de la situation au plan international et en interne, de la nature, ainsi que de l’étendue des dispositifs de soutien mis en place par les Gouvernements eux-mêmes dans chaque pays de l’Union".

Par ailleurs, Tiémoko Meyliet Koné salue "la réactivité des États membres de l’UEMOA, qui ont pris des mesures fortes pour limiter l’impact de la crise". Il relève néanmoins que les études font état d’’impacts différents selon les structures des économies de ces pays. Mais nous ne sommes qu’au début de la crise".

Le gouverneur Koné assure que la BCEAO est entièrement mobilisée face à cette crise sanitaire qui implique aussi une crise économique et financière. "La pandémie du Covid-19 est à la fois une grave crise sanitaire et une crise économique et financière de grande ampleur. La Banque Centrale suit avec la plus grande attention son évolution et son impact sur les économies de l’Union", dit-il.

Déjà, le 21 mars 2020, la BCEAO a pris des mesures importantes et immédiates pour atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’Union.

Et afin de favoriser davantage l’usage des moyens de paiement digitaux par les usagers, la BCEAO a pris des mesures pour réduire les coûts d’utilisation.

En outre, la Banque Centrale "a rassuré les banques qu’elle mettra à leur disposition des billets de banque en quantité et en qualité suffisante pour alimenter les guichets automatiques de billets de banque (GAB)." Ainsi, depuis la semaine, la BCEAO a fourni aux banques de l’Union 5 037 milliards FCFA. Aussi, elle rappelle "sa disponibilité à accroître le volume de ressources qu’elle leur apporte habituellement, en fonction des difficultés avérées qu’elles viendraient à rencontrer".

Makhtar C.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment