Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des écoles de Man plaident pour des cache-nez et des dispositifs de lavage de mains

Publié le mardi 19 mai 2020  |  AIP


Man - Après deux mois de fermeture du fait de la Covid 19, les établissements scolaires de Man ont ouvert lundi suite aux recommandations de l’État, et appellent à la mise a disposition de cache-nez et de dispositifs de lavage de mains pour la santé des élèves et des enseignants.

Le directeur de l’école primaire Gbêpleu 3, Bassé Théodore déplore que les enfants sont venus en grand nombre lundi pour reprendre les cours, "mais il se trouve que nous sommes confrontés à un certain nombre de difficultés. Véritablement il y a manque de dispositifs de lavage des mains, de gels hydro-alcooliques, et de cache-nez", même si la première journée de cours a concerné les élèves de CE2, CM1 et CM2.

S'il se satisfait du respect de la distanciation physique, il n'en demeure pas moins qu'il se désole de ce que "les enfants sont venus sans cache-nez, donc nous faisons les cours sans respecter cette mesure barrière".

"Il était prévu la désinfection des classes, cela n’a pas été fait. On nous a fait savoir qu’on allait envoyer les gels hydro-alcooliques et des dispositifs de lavage des mains, il n y a rien de tout cela. On fait comment avec des enfants sans cache-nez et sans dispositif de lavage des mains", s'est interrogé le directeur de l’école primaire Gbêpleu 3.

Au collège catholique Saints Martyrs de l’Ouganda, l’établissement a eu quelques dispositifs de lavage de mains sur fonds propres, ainsi que des cache-nez pour le personnel administratif. Les enseignants et élèves qui se sont présentés à l’entrée de l’école sans cache-nez ont dû rebrousser chemin.

La directrice des études de cet établissement, Ahou Irène, tout en insistant sur l’urgence de besoin de cache-nez pour le personnel et les 118 élèves de troisième, a dit attendre le matériel sanitaire de prévention promis par l’État.

"Dans un premier temps il faut d’abord protéger les enfants donc nous avons cherché un certain nombre de dispositifs de lavage des mains que nous avons mis à l’entrée, un peu dans la cours de l’école et au niveau de l’administration, sur fonds propre. Mais il nous faut encore des dispositifs, car il nous faut placer au moins un devant chaque classe. Ainsi les enfants sauront qu’ils doivent chaque fois se laver les mains", a-t-elle conclu.

(AIP)

amak/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment