Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Tony Elumelu estime que la Covid-19 représente une opportunité de réinitialiser l’Afrique

Publié le jeudi 21 mai 2020  |  AIP
Deuxième
© Abidjan.net par CK
Deuxième Vague de TEEP 2016: 18 ivoiriens sélectionnés
La fondation Tony Elumelu (FTE) a annoncé la sélection du 2e round de 1 000 entrepreneurs pour le cycle 2016 du programme d`esprit d`entreprise Tony Elumelu (PEETE) le mardi 22 mars 2016.


Abidjan - Le philanthrope, président de la United Bank for Africa (UBA), Tony Elumelu estime que la pandémie de Coronavirus (Covid-19) qui ravage actuellement le monde offre une opportunité de réinitialiser le continent africain afin que les Africains puissent devenir plus productifs et autonomes.

M. Elumelu s'est exprimé mercredi lors des tables-rondes de haut niveau organisées par visioconférence en présence des dirigeants africains, dont l'envoyé spécial de l'Union africaine sur la Covid-19, Dr Ngozi Okonjo et son homologue Tidjane Thiam, chargé de mobiliser le soutien économique international à l'Afrique.

« Je vois cette pandémie comme une opportunité de réinitialiser l'Afrique », a indiqué Tony Elumelu lors de la session intitulée « Un monde résilient: un appel africain pour un nouvel ordre mondial ».

Il a également souligné que l'Afrique en tant que continent a tout ce qu'il faut pour devenir un pays fort en économie numérique. Il a préconisé un plan martial qui galvanisera l'ensemble du continent et rendra l'Afrique moins dépendante de la "circularité de la dette" des pays développés.

Le richissime homme d’affaire nigérian pense qu'il faudra engager le reste du monde à fournir des secours et chercher une solution plus fondamentale aux défis de l’Afrique.

« J'ai souvent plaidé pour un plan martial des heures supplémentaires. Nous devons mobiliser tout le monde. Si nous avons un plan martial qui mobilise des ressources pour résoudre des problèmes particuliers, alors nous pouvons atténuer cette constante mendicité d'assistance », a-t-il persisté.

Pour lui, il est urgent de donner la priorité aux jeunes, de responsabiliser les PME et d’encourager les gens qui travaillent dur.

Abondant dans le même sens, l’Ivoirien Tidjane Thiam a déclaré que plutôt que de dépendre de l'aide internationale à chaque point, il est nécessaire que les gouvernements et les institutions investissent dans des activités qui donneront la priorité aux jeunes et créeront un meilleur environnement favorable.

Initiées par le New York Forum Institute, ces tables-rondes ont également enregistré la participation des chefs d'État africains, dont le président nigérien Mahamadou Issoufou, le président Uhuru Kenyatta du Kenya, le Président Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, le président Macky Sall du Sénégal et le président Julius Bio de la Sierra Leone.

(AIP)

bsb/cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment