Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La Première Dame Dominique Ouattara, lors de la cérémonie de remise de dons et de chèques du FAFCI aux femmes de la Marahoué : « Le FAFCI a permis à nos sœurs de la Marahoué de travailler et aujourd’hui, elles sont à l’abri de la précarité »

Publié le samedi 26 septembre 2020  |  Présidence
Cérémonie
© Présidence par David Zamblé
Cérémonie de remise de dons et de chèques du FAFCI aux femmes de la Marahoué
Vendredi 25 septembre 2020. Place "Tchin-Tchin" de Bouaflé. La Première Dame Dominique Ouattara fait d`importants dons aux femmes de la Région de la Marahoué


Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, a parrainé une cérémonie de remise de dons et de chèques du Fonds d’Appui aux Femmes de la Côte d’Ivoire (FAFCI) aux femmes de la Région de la Marahoué, le vendredi 25 septembre 2020, sur la place ‘’Tchin-Tchin’’ de Bouaflé.


Monsieur le Président de la République,
Distinguées personnalités,
Mesdames et messieurs,
Chères sœurs.

Je suis particulièrement heureuse d’être avec vous aujourd’hui à Bouaflé pour la remise des dons et des chèques FAFCI à nos sœurs de la région de la Marahoué.
Je voulais vous remercier pour votre accueil si chaleureux et enthousiaste et vous dire que cela me va droit au cœur.
Mesdames et Messieurs,

Avant toute chose, je voudrais remercier mon Cher époux, mon Chéri le Président Alassane OUATTARA, pour son soutien inconditionnel à la cause des femmes de Côte d’Ivoire.

Monsieur le Président,

Votre présence parmi nous ce jour, entouré de vos plus proches collaborateurs, traduit l’importance que vous accordez au bien être des femmes de Côte d’Ivoire et je vous en remercie.

Une fois de plus, vous avez su trouver le temps dans votre agenda que nous savons chargé, pour venir honorer les femmes de la Marahoué et je vous en remercie.
Chères sœurs, je vous demande de l’applaudir bien fort.

Je salue également la présence appréciée de Monsieur le Premier Ministre, Hamed BAKAYOKO accompagné de sa charmante épouse Yolande, ainsi que des Présidents d’Institutions et des membres de son Gouvernement, qui nous font l’immense plaisir de prendre part à cette cérémonie en hommage à nos sœurs.

Je salue particulièrement notre sœur, Madame Ramata Ly BAKAYOKO, Ministre de la femme, de la famille, et de l’enfant et je voudrais la féliciter pour le travail remarquable qu’elle réalise à la tête de son département pour le bien-être de nos sœurs et de nos enfants.

A présent, je voudrais saluer la présence de nos sœurs épouses de Présidents d’Institutions et de Ministres qui sont à nos côtés.
Je vous demande de les applaudir très fort.
Mes salutations vont également à l’endroit de Monsieur le Secrétaire d’Etat au Renforcement des capacités, mon jeune frère, Epiphane ZORO Bi BALLO, fils de la région que nous remercions pour sa grande implication dans cette visite d’Etat et dont nous saluons la présence à notre cérémonie, en compagnie de sa charmante épouse.

Je salue également les élus et cadres de la région parmi lesquels Madame l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Congo,
le professeur Thérèse N’DRI YOMAN, ainsi que Madame Pascale KOUAME SOUQUIERE.

Merci d’avoir fait le déplacement pour être à nos côtés.

J’associe à ces salutations, mes belles sœurs chéries, Rokia OUATTARA et Sita KEITA, qui sont avec nous cet après-midi, ainsi que mes sœurs EHUI Odette, TOURÉ Virginie et Bintou BAMBA.
Merci de votre présence.

Je voudrais saluer à présent, les membres du Corps Préfectoral, avec à leur tête Monsieur le Préfet de la région de la Marahoué Mathias Beudjé DJOMAN accompagné de son épouse.

Je remercie également Monsieur le Maire de la Commune de Bouaflé, Monsieur Lucien LEHIE BI KRIBOU et son épouse, pour la qualité de l’accueil que nous avons reçu, ainsi que l’ensemble des élus, venus de partout en Côte d’Ivoire, pour leur présence très appréciée à nos côtés.
A présent je voudrais remercier la porte-parole des femmes de la Marahoué, Madame YAO AMA Adèle, qui nous a exprimé l’affection des femmes de la Marahoué.
Je voudrais d’ailleurs les remercier pour leurs magnifiques présents.
Enfin, j’adresse mes salutations à nos Chefs traditionnels et religieux qui nous entourent de leurs bénédictions et je les remercie de leur présence.

Mesdames et messieurs
La visite d’Etat de Mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA dans la région de la Marahoué, est l’occasion pour moi de renforcer les capacités de mes sœurs de la région.
En effet, nous savons que nos sœurs font des efforts incroyables pour être financièrement autonomes.

Dans tous les secteurs : l’entreprenariat, l’agriculture, la pisciculture, le commerce ou l’informel, elles réalisent de véritables miracles parfois avec peu de moyens, pour améliorer les conditions de vie de leurs familles.
D’ailleurs, nos sœurs de cette région sont réputées pour la culture et le commerce du vivrier avec à leur tête, notre sœur madame Irié Lou Colette que je vous demande d’applaudir bien fort.

Chères sœurs,

Le FAFCI est opérationnel dans la Marahoué depuis 2012, avec un capital reçu à ce jour de 900 millions de F CFA.

Ce fonds, a permis à nos sœurs de la Marahoué de travailler et aujourd’hui, elles sont à l’abri de la précarité. Elles ont même pu réaliser l’excellent taux de remboursement de 98 %.
Oui, bravo, c’est un taux exceptionnel.

Comme elles viennent de le témoigner, le FAFCI leur permet de subvenir désormais aux besoins de leurs familles et d’être autonomes et épanouies.

Chères sœurs, je suis fière des activités que vous réalisez grâce au FAFCI. Pour vous encourager et donner la chance à davantage de femmes de sortir de la précarité, j’ai décidé de vous accorder une dotation supplémentaire de 500 millions de FCFA.

Ainsi le montant total du FAFCI pour la région de la Marahoué s’élève à 1 milliard 400 millions de F CFA.

Mesdames et messieurs,

Lorsque nous créions le FAFCI en 2012, j’avais à cœur de donner à mes sœurs de Côte d’Ivoire, les moyens de leur autonomisation financière et de leur épanouissement.


Mon rêve a pris forme avec l’inestimable soutien de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA pour les femmes de Côte d’Ivoire.

En effet, le capital de démarrage de 1 milliard de F CFA, qui nous avait été octroyé est progressivement passé à 20 milliards de F CFA, pour toute la Côte d’Ivoire à ce jour.

Merci Monsieur le Président pour cette marque de confiance à l’égard des femmes de Côte d’Ivoire.
Monsieur le Président, ainsi qu’elles l’ont exprimé, vous avez pu voir que toutes nos sœurs ici présentes vous soutiennent et sont à vos côtés.

Vous le méritez car, vous êtes leur meilleur avocat et elles vous en sont reconnaissantes.
Mesdames et messieurs je vous demande de l’applaudir bien fort.

Mes chères sœurs

Je vous encourage à saisir cette opportunité d’améliorer vos conditions de vie en souscrivant massivement au FAFCI tout comme l’ont déjà fait 220 000 femmes à ce jour.

Toutes les femmes ivoiriennes peuvent en bénéficier sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse.
Et je vous le répète, vous n’avez pas besoin de caution financière, ni d’aval ou de garantie.
J’invite donc nos partenaires à respecter cette consigne qui est la base même du FAFCI. Et mes chères sœurs, n’hésitez pas à appeler mon cabinet si l’on vous demande une garantie quelconque.


Par ailleurs, en plus du FAFCI, je vous ai apporté des dons supplémentaires en nature d’une valeur de 500 millions de F CFA qui viennent d’être énumérés, je sais que vous en ferez bon usage.

Mes chères sœurs,

Chaque jour que Dieu Fait, vous vous battez pour assurer un lendemain meilleur à vos enfants.
Vous connaissez mieux que quiconque la valeur de la vie, et je vous encourage à vous impliquer pour le maintien d’un climat de paix dans vos familles et dans vos communautés.
Cultivez le vivre ensemble et la tolérance autour de vous, car, au-delà de la politique, nous sommes tous des frères et sœurs.
Je compte sur vous.
Merci à toutes et à tous.

Bonne fin d’après-midi.

Je vous remercie.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment