Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité communautaire : Lancement de la campagne nationale de sensibilisation pour la réduction de la détention illégale des armes et munitions

Publié le dimanche 4 octobre 2020  |  Abidjan.net
Lancement
© Abidjan.net par Donald
Lancement de la campagne nationale de sensibilisation pour la réduction de la détention illégale des armes et munitions
Abidjan le 30 septembre 2020. La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des armes légères et de petits calibre ( comNat-ALPC) et ses partenaires, à lancé ce mercredi à Abidjan, la campagne " faire taire les armes en Afrique en 2020."


La Commission Nationale de lutte contre la prolifération et la Circulation illicite des Armes Légères et de Petits Calibre (ComNat-ALPC), a lancé ce mercredi à Abidjan, la campagne nationale de sensibilisation pour la réduction de la détention illégale des armes et munitions en Côte d’Ivoire.

C’est un projet de sensibilisation efficace pour la remise volontaire des armes illégale détenu par les civiles en Côte d’Ivoire, particulièrement dans les zones frontalières ( les départements de boundiali, Minignan et Tengrela) sur une période de trois (3) mois. Ces armes collectées, seront détruite et des formations de renforcement des capacités seront organisées à l’endroit des forces de l’ordre et des agents gouvernementales sur les meilleures pratiques internationales en la matière.

Cette campagne qui s’inscrit dans l’initiative << Faire taire les armes en Afrique en 2020 >> de l’Union Africaine, va contribuer à la réduction de la détention d’armes par les civils, en vue de la réduction des violences armées.

Dans le cadre de la mise œuvre des mesures concrètes à prendre pour faire taire les armes en Afrique en 2020, la Côte d’Ivoire bénéficie d’un appui financier de la République Fédération d’Allemagne à travers le Bureau des Affaires de Désarmement des Nations Unies (UNODA), du Centre Régional sur les armes légères et de petits Calibre (RECSA), et de la Commission de l’Union Africaine.

Au cours de cette cérémonie les représentants de ces différents partenaires ont traduit leur volonté à la réduction des violences armées sur le continent et en Côte d’Ivoire.

<< Les armes légères et petits calibre sont un instrument de destruction massive. Pourtant, la sécurité est une condition préalable pour le Développement. La sécurité de l’Afrique est indissociablement liée à celle de l’Europe du fait des passages d’armes illicite au niveau de la méditerranée et des côtes européennes. L’Allemagne partage donc cette vision ambitieuse de réduction de flux d’armes légère >> a soutenu Marton Köver, chargé d’affaires de l’ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, Milena Berks, officier politique à l’UNODA, à salué l’engagement de la ComNat-ALPC à assurer un climat de paix durable au niveau national avec le concours des populations.

Dans son intervention, Kouadio Yao, préfet hors grade, président de la ComNat-ALPC, a relevé que d’énormes progrès ont été accomplis en Côte d’Ivoire en matière de lutte contre la prolifération des armes à travers plusieurs actions de sensibilisation, de renforcement des capacités des forces en gestion sûre et securée des armes et munitions, de collecte et de gouvernance locale de sécurité.

Toutefois, il a souligné que malgré ces efforts, les armes légères et de petits calibre continuent d’être des vecteurs de violences armées et constituent une grave menace pour la paix, la sécurité et la stabilité. Il a traduit ses remerciements à ces partenaires pour la mise en œuvre de ce projet qui va permettre à la ComNat-ALPC de renforcer ses interventions.

Atapointe
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment