Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’otage de Doropo relaché en échange d’une rançon

Publié le dimanche 15 novembre 2020  |  AIP


Bouna- Bedare Bolly, le riche éleveur de 60 ans qui avait été enlevé à son domicile, jeudi 12 novembre 2020 par six individus armés de Kalachnikovs, a été finalement relâché en échange d'une rançon de 6,2 millions de francs CFA.

Ces quidams s'étaient rendus à son domicile à la recherche de l'argen mais après une fouille vaine des chambres, les malfrats mécontents avaient décidé de l'enlever pour une destination inconnue. Ce qui a plongé toute la ville de Doropo dans l'émoi.

Bolly a été libéré par ses ravisseurs, vendredi 13 novembre à 18H vers la localité de Danoa. Ses bourreaux avaient exigé à sa famille la somme de 20 millions FCFA. Mais après de nombreuses négociations menées par la famille et les proches du captif, ils ont fini par accepter la somme de 6,2 millions FCFA.

La remise de l'otage a été suivie de près par des unités de police et de gendarmerie subtilement déployées dans la zone du rendez-vous. Ces unités étaient en contact permanent avec celui qui devait rencontrer les malfrats pour leur remettre la somme exigée.

Mais ce dernier contre toute attente à rompu le contact et a disparu des lieux. Avant de réapparaitre 20 minutes après avec l'otage qui est son patron. Il a confié aux forces de sécurité, la peur d'être mitraillé, si les malfrats s'apercevaient de la présence des corps habillés sur les lieux.

Bedare Bolly dit n'avoir pas été violenté pendant sa détention par le groupe armé. Il éprouve par contre de la fatigue parce qu'après son enlèvement à son domicile, il a été ligoté sur l'une des moto et a parcouru avec les ravisseurs de nombreuses localités que sont Gogo, Niamoué, Kouebonou, Sotitédouo, Bouna quartier Gborontchra, Bayana et Danoa.

L'annonce de la libération du riche éleveur a ramené la joie au sein des habitants de Doropo.

Toutefois, pour les forces de sécurité cette histoire est loin d'être terminée car elles restent toujours déterminées à mettre le grappin sur ces individus.

on/bsb/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment