Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

La chronique du lundi / Coronavirus : permettre à l’afrique d’acceder aux vaccins

Publié le lundi 22 fevrier 2021  |  L’intelligent d’Abidjan


UN ENJEU POLITIQUE : L’UNIVERSALISME DES VACCINS CONTRE LE NATIONALISME VACCINAL ET LA DIPLOMATIE VACCINALE

Dans une interview accordée au Financial Times, le jeudi 18 février 2021, le Président français, Emmanuel Macron a déclaré qu’il allait proposer aux dirigeants du G7 de transférer 3 à 5 % des vaccins qu’ils ont en stock aux pays africains. : « Transférons 3 % ou 5 % aujourd'hui des vaccins qu'on a en stock à l’Afrique. Cela n'a aucun impact sur le rythme de la stratégie vaccinale (dans les pays riches). Ça ne la ralentit pas d'un jour, compte tenu aujourd'hui de l'utilisation de nos doses ». La proposition de Macron ne doit pas être interprétée à travers le prisme humanitaire. Il s’agit d’abord de lutter contre « une accélération des inégalités mondiales inédite », provoquée par la pandémie du coronavirus, ensuite contre le nationalisme vaccinal, enfin contre les guerres d’influence pratiquées par la Chine et la Russie à travers la diplomatie vaccinale. Emmanuel Macron s’est fortement engagé sur cette question. Il a participé, ces derniers jours, à plusieurs réunions sur ce dossier des vaccins, dont une réunion importante avec des dirigeants africains, afin d’accélérer la mise à disposition de vaccins dans les pays pauvres. L’enjeu, pour Macron ; est de faire des vaccins contre le coronavirus un bien public, une idée que partage le président indonésien Joko Widodo, avec qui le président français vient de s’entretenir. Pour venir en aide aux pays les plus pauvres, la communauté internationale a mis en œuvre le programme Covax.


Vers l’universalisme des vaccins : le programme COVAX

L’accès mondial et équitable à un vaccin constitue l'unique moyen d’atténuer l'impact sanitaire, économique et social de la pandémie. Piloté par l'OMS, l'Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), le programme Covax vise à mettre en œuvre une collaboration mondiale avec les trois objectifs suivants : 1) accélérer la recherche, la mise au point et la production d’outils de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la COVID-19, 2) assurer un accès juste et équitable aux vaccins en fournissant aux 200 pays engagés dans Covax 2 milliards de doses, d’ici la fin 2021, 3) sécuriser l’approvisionnement. Parmi les priorités de Covax figure la distribution des vaccins aux pays pauvres. Des mécanismes de financement vont permettre à 92 pays économiquement fragiles d'avoir accès aux vaccins contre le coronavirus. Lors d'une réunion virtuelle du G7, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré : « Avec ce nouveau coup de pouce financier, nous voulons nous assurer que les vaccins seront bientôt livrés aux pays à faibles et moyens revenus. Car nous ne serons en sécurité que si le monde entier est en sécurité».
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Dans le dossier

Épidémie de Coronavirus
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4798 du 22/2/2021

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Comment

Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment