Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Fake news: l’Etat ivoirien invité à faire "l’éducation aux médias dès l’école primaire"

Publié le vendredi 26 fevrier 2021  |  APA
Des
© Autre presse par DR
Des élèves dans une salle de classe


Dr Karim Wally, journaliste et enseignant-chercheur à l’UFR de communication de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, estime que l’Etat ivoirien devrait faire "l’éducation aux médias dès l’école primaire", ce qui serait "un pari gagné pour l’avenir" face aux fake news.


M. Wally s’exprimait, jeudi, lors d’un panel tenu via webinaire autour du thème: "Outils et stratégies de lutte contre les fake news sur les réseaux sociaux", organisé par le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (Repprelci) en partenariat avec l’ambassade des États-Unis.

Pour cet enseignant-chercheur, "l’Etat de Côte d’Ivoire doit faire l’éducation aux médias dès l’école primaire" face au fléau des fake news (fausses nouvelles) qui emballent les populations, surtout les jeunes, et créent souvent des stéréotypes.

Le journaliste ivoirien Elisée Bolougbeu, le second pénaliste, a également soutenu qu’une éducation des populations est un moyen pour mieux combattre les fake news, toutefois les autorités devraient afficher plus de fermeté et "réprimer" les auteurs des infox.


Pour M. Élisée Bolougbeu, les fake news sont des "informations manipulées intentionnellement". Et pour ce faire, il ne faut pas laisser la rumeur prospérer ou enfler au point de créer des grabuges au sein de la société.

Il a salué l’initiative du Repprelci, la faîtière de la presse numérique en Côte d’Ivoire, qui a créé une plateforme dénommée IvoireCheck, et qui vise à indexer les infox , en donnant la bonne information.

Évoquant la stratégie pour réduire les fake news, M. Bolougbeu a souligné que les médias peuvent se mettre ensemble, à l’instar d’organes de presse français, il y a quelques années, en partenariat avec Facebook, pour contrer les fake news sur des événements sensibles.


Dr Wally a attiré l’attention sur l’écosystème de l’information, faisant observer qu’aujourd’hui, "l’information est bouleversée avec Internet", car des milliards de personnes derrière un smartphone ou un ordinateur peuvent émettre une information détachée de la réalité.

Dans ce contexte, dira-t-il, le rôle du journaliste est hautement important pour certifier les informations au regard de leur authenticité, car à l’aune de la démocratisation de l’Internet, l’on ne peut ingurgiter toute information sans la jauger.

L’enseignant-chercheur a par ailleurs exhorté les autorités publiques à beaucoup communiquer afin que les populations ne se forgent pas des pensées faussent, souvent difficiles à dénouer dans l’imagerie populaire.


A l’ouverture de cette session, l’Attaché de Presse de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire, Taylor Tinney, a souligné l’importance de la lutte contre les fake news, notamment sur les réseaux. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, l’Ambassade a accepté de s’associer avec le Repprelci pour organiser ce webinaire.

A son tour, le président du Repprelci, Lassina Sermé a remercié l’Ambassade des Etats-Unis, espérant que ce webinaire augure de très bonnes perspectives de collaboration entre le Repprelci et la chancellerie américaine.

M. Sermé, a également salué les panélistes pour leurs contributions sur ce sujet. Le Repprelci envisage d’aller vers les populations, voire à l’intérieur du pays, dans l’optique de l’éducation des masses sur les fake news.

La session a enregistré la participation de plusieurs journalistes et organisations dont ODIL, l’observatoire des initiatives de lutte contre la désinformation, basé en France.

Le panel a été modéré par M. Teko Folli, le chargé de l’information de l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire. Il intervient à un peu plus d’une semaine des élections législatives ivoiriennes prévues le 6 mars 2021.

Créé en 2006, le Repprelci regroupe les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. Cette faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et promouvoir la presse numérique en Côte d’Ivoire.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment