Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Enseignement supérieur / Déficit d’infrastructures universitaires : Le CIFAD offre la formation à distance via Internet
Publié le mercredi 12 octobre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le CIFAD (Centre international de Formation à Distance) a procédé le mardi 11 octobre 2011, à l’hôtel du District d’Abidjan, au lancement de ses activités, en présence du professeur Frédéric Dohou, Fondateur de l'Université des Sciences et Technologies. Le professeur Kouakou N’guessan, en sa qualité de responsable du présidium, a présenté les opportunités qu’offre cette institution de formation agréée par l’Etat de Côte d’Ivoire et affiliée au réseau des universités de Sciences et Technologies des pays d’Afrique au Sud du Sahara (RUSTA). Selon lui, grâce au CIFAD, il est désormais possible d’avoir accès à la formation, en restant chez soi ou au bureau, en ce qui concerne les travailleurs qui ont besoin de compléter leur parchemin. Cette forme de formation diplômante qui se fait à distance, via Internet, pour le professeur Serges Percheron, Directeur honoraire de IAE Université de Poitiers (France) vient ainsi pour moderniser l’enseignement dispensé dans les universités classiques. Qui, par moment, connaissent des difficultés techniques et pédagogiques dues au déficit d’enseignants ou au nombre pléthorique d’étudiants dans les amphithéâtres. Le CIFAD, selon le professeur Serges Percheron, entend, à travers son programme de formation à distance, pallier le problème et rendre l’enseignement dynamique. Le professeur Serges Percheron met en avant, la rigueur. En ce sens que les professeurs sélectionnés pour dispenser le savoir, le savoir-faire et le savoir-être ont une grande responsabilité, en termes de qualité des cours. Ils n’ont donc pas droit à l’erreur. Car, partout, ils peuvent être interpellés par leurs collègues. Saisissant cette aubaine, M. Coulibaly Adama, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur, a promis accompagner l’institut CIFAD dans sa démarche à faciliter l’enseignement par l’Internet, un outil qui entre dans les mœurs des Ivoiriens. «Le ministre est disponible pour apporter son appui afin d’assurer une formation de qualité», a-t-il assuré. Avant d’annoncer le lancement officiel des activités du CIFAD qui peuvent être consultées sur le site (http://www.cifad.eu). Pour la rentrée universitaire 2011-2012, plusieurs filières sont proposées. Et les diplômes partent du BTS au doctorat, en passant par la licence et les diplômes universitaires techniques (DUT).
H.K

LIENS PROMOTIONNELS