Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2836 du 16/5/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Littérature ‘’Les vers de Corrupthius’’: Le douanier David Golé Bi met à nu la laideur de la corruption
Publié le jeudi 16 mai 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




‘’Les Vers de Corrupthius’’ ou comment déparasiter l’humanité est la première œuvre poétique de Tommy David Golé Bi Gnamien, lieutenant des douanes. Ce recueil de poème de 59 pages édité aux éditions Publibook en France a été dédicacé le samedi dernier 4 mai 2013 à Niablé (sous-préfecture d’Abengourou), localité dans laquelle exerce le jeune officier des douanes ivoiriennes. Dans la salle du Mess du bureau des douanes de Niablé où a eu lieu la cérémonie, sous le haut patronage du colonel Traoré Noufou, premier responsable des douanes de la région l’Indenié-Djuablin, l’auteur a mis à nu, à travers son œuvre, la profondeur de la corruption dans la société ivoirienne. Une corruption dont les tentacules, selon l’auteur, vont au-delà de l’administration des douanes ivoiriennes, puisque englobant presque tous les pans du paysage socio-économique et professionnel de la Côte d’Ivoire. En témoigne quelque titres : l’ordinaire citoyen, le politicien, l’homme du sommet, le médecin d’Hippocrate, l’auxiliaire de sécurité. Dans chacune de ces partitions est décrite comment la corruption à divers échelles de la société est pratiquée. A la question de savoir pourquoi la sortie d’une œuvre ‘’Les vers de Corrupthius’’, David Gole Bi répond : «la publication et la promotion de l’ouvrage répondent d’abord et, avant tout, à notre volonté de nous inscrire résolument dans la vision du directeur général des Douanes, d’une administration moderne et performante. Bien entendu, nous y seront, mais nous appelons également tous les corps de métiers, tous ceux qui ont été visités par ‘’le démon corrupteur’’ à se ressaisir, à adopter des comportements nouveaux pour une société libérée qui tend vers l’idéalisation. Car comme vous le savez, la perfection n’est pas de ce monde». Aussi, pénétré de l’extrême nécessité de déparasiter la Côte d’Ivoire de cette gangrène, les vers dans ‘’Les Vers de Corrupthius’’ au dire du poète-douanier permettent de «contribuer au développement de notre société pour que la corruption en Côte d’Ivoire et généralement en Afrique ne soit plus une norme». De nombreux témoignages sur les qualités professionnelles de l’auteur auxquelles s’ajoute le capital littéraire à travers la sortie de l’œuvre ont été saluées par ses supérieures hiérarchiques. A ce propos, le capitaine Ouattara Hyppolite, chef des bureaux des douanes de Niablé a rendu un vibrant hommage au jeune écrivain pour avoir fait les beaux jours de sa promotion à l’ENA (Ecole Normale d’Admibistration). Mérites qui seront appuyés par le colonel Traoré Noufou. «Tu fais partie de la crème des fonctionnaires ivoiriens», a-t-il indiqué.

Ernest Famin, correspondant régional

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires