x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 5 juin 2010 | Le Patriote

Programme de relance du riz : Le Japon autorise le fonds de 1,494 milliard de FCFA

© Le Patriote Par Prisca
Sport : l`ambassade du Japon équipe la fédération ivoirienne de judo
Lundi 8 mars 2010. Abidjan. Salle de conférence du Stade Félix Houphouët-Boigny. Photo: SEM Okamura Yoshufumi, ambassadeur du Japon
Le fonds généré par la vente du riz blanchi offert à la Côte d’Ivoire par le Japon en 2008, dans le cadre de la lutte contre la flambée des prix des denrées alimentaires, est désormais opérationnel. Mardi dernier, l’ambassadeur du Japon, SEM Okamura Yoshifumi, a procédé à la remise officielle de la note verbale approuvant l’utilisation de ce fonds pour financer le « projet riz KR 2008 » au ministre de l ‘Agriculture, M. Coulibaly Mamadou Sangafowa. C’était dans les locaux de ce ministère situés à l’immeuble Caistab au Plateau. Ce projet concerne 6000 ha de périmètres irrigués dans 26 départements. SEM Okamura Yoshifumi s’est réjoui de ce projet « ambitieux et opportun » qui permettra la production de 60 000 tonnes de riz paddy et la mise sur le marché d’environ 15 000 tonnes de riz blanchi. Ensuite, il a rappelé la ferme volonté du gouvernement japonais à accompagner les pays africains dans le développement agricole. « Le Japon et les pays africains se sont engagés à mener des actions visant à doubler la production de riz d’ici à 2018. Ces actions consistent en la construction et à l’amélioration d’installations d’irrigation et le développement des capacités d’irrigation des pays africains sur 100 000 ha au cours des 5 années prochaines» a précisé l’ambassadeur du Japon. Pour le ministre de l’Agriculture, M. Coulibaly Mamadou Sangafowa, cette aide financière profitera aux agriculteurs les plus défavorisés et permettra d’accroître la production, les revenus des riziculteurs et de créer des emplois. « Cela contribuera à l’amélioration des conditions de vie de nos populations les plus vulnérables et donc à la réduction de la pauvreté », a-t-il ajouté.

Sogona Sidibé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ