PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 31 janvier 2011 | L’intelligent d’Abidjan

Pro-Gbagbo et pro-Ouattara s’avouent vainqueurs

© L’intelligent d’Abidjan
Sommet de L`Union africaine (UA) a Addis Ababa
Le Premier ministre du Kenya, Raila Odinga fait un point de presse au Sommet de l`Union africaine à Addis Abeba la capitale éthiopienne, 28 Janvier 2011
‘’La communauté internationale a reconnu Ouattara comme président de la Côte d’Ivoire. Un panel de chefs d’Etat Africains se rendra à Abidjan pour résoudre la crise ivoirienne à l’africaine, à travers le dialogue et la négociation’’. Tel est le résumé des différents messages qui ont été adressés à l’endroit des Ivoiriens qui attendent de tout cœur un dénouement heureux de cette crise postélectorale. Idem pour le communiqué final du CPS de vendredi dernier dans lequel l’UA endosse les décisions de la Cedeao. Dans les couloirs du sommet d’Addis-Abeba, pro-Gbagbo et pro-Ouattara estiment pourtant que rien n’est gagné d’avance. ‘’Vous savez, il faut faire beaucoup attention au langage diplomatique. Comprenez bien que l’union Africaine ne pouvait pas du coup rejeter du revers de la main les décisions qui ont été prises par la Cedeao. Vous savez aussi que l’option militaire a été écartée par les Nations-Unies aussi bien par la France que par l’Union Africaine qui propose d’ailleurs une solution africaine à travers le dialogue. Et là, nous nous en réjouissons, c’est une victoire parce que l’UA rejoint le président Gbagbo qui a toujours préconisé le dialogue. Lors de ces rencontres, le président Gbagbo va leur fournir les preuves de sa victoire avec documents à l’appui’’, a expliqué le conseiller Assamoi de la cellule communication du président Gbagbo. Pour sa part, un militant des droits de l’homme pro-Ouattara venu de Paris et qui a requis l’anonymat pour dit-il des problèmes de sécurité de sa famille en Côte d’Ivoire, s’est voulu clair : « Tout est fini pour Gbagbo et vous verrez bien que c’est Ouattara qui sera le président de la Côte d’Ivoire. Si vous avez bien suivi le discours de Sarkozy, il a déjà jeté les bases de la conclusion des travaux ou si vous voulez, des démarches qu’entreprendra le panel de chefs d’Etat Africains. Sarkozy a dit qu’en Côte d’Ivoire, c’est tout un peuple qui voit bafoué le choix qu’il a librement exprimé lors d’une élection qui devait sceller le retour à la paix. Et il a ajouté que la France apportera un soutien résolu aux efforts de l’Union Africaine et du SG des Nations-Unies. N’oubliez pas aussi que c’est lui qui prend la tête du G8 et du G20. C’est tout dire ». Comme on le constate ici à Addis, personne ne s’avoue perdant et tout le monde crie victoire. Pour ces négociations, le continent africain a été divisé en cinq grands groupes. Chaque groupe désignera un leader pour conduire sa délégation en harmonie avec les autres. C’est le président de la Mauritanie selon des sources proches de la commission qui devrait en principe conduire la délégation.
Dosso Villard, envoyé spécial à Addis-Abeba

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ