PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 1 septembre 2011 | Nord-Sud

Presse / Le Temps et Notre voie : Les agents retrouvent leurs sièges

Les travailleurs des entreprises de la Refondation Sa et Cyclone Sarl ont officiellement retrouvé leurs sièges sis à la Riviera-Palmeraie et à la Riviera-Attoban. Au cours d’une cérémonie officielle, le gouvernement et le Cnp leur ont remis les bâtisses.


Finies les rédactions ambulantes. Les employés de Cyclone Sarl, éditeur du quotidien ‘’Le Temps’’, ont retrouvé leur siège. Hier, à l’intérieur du bâtiment à la Riviera-Attoban, le rédacteur en chef Yacouba Gbané, a dit merci aux autorités étatiques représentées par les colonels Djessou Mobio (gendarmerie) et Saouré Kouadio (militaire). Ce, en présence d’Eugène Dié Kacou, président du Conseil national de la presse (Cnp) qui conduisait la délégation des organisations professionnelles. « On ne peut pas parler de liberté de la presse et empêcher des journalistes de travailler », a reconnu Eugène Kacou qui n’a pas manqué de donner des conseils aux rédacteurs. « Mettez-vous au travail tout en tenant compte des règles d’éthique et de déontologie du métier », a prôné le doyen. Si les travailleurs du Temps, Prestige Magazine et le Temps Hebdo se sont retrouvés chez eux, ce n’est pas encore le cas des employés de Notre Voie. La brève escale qu’a effectuée la délégation sur le site du journal a permis de remarquer qu’il n’est pas encore libéré par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Celles-ci n’ont opposé aucune résistance et se disent prêtes à quitter les lieux. Mais, elles ont demandé un délai de deux jours. Juste le temps d’évacuer leurs affaires. Sur place, des matelas et des effets personnels sortis, étaient visibles.

Sanou A.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ