x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le mercredi 8 août 2012 | L’expression

Concerto festival d’Abidjan à Abobo - Hamed Farras, Fadal Dey, Révolution,…assurent le show

© L’expression Par Emma
Concerto pour l`indépendance: le Gouverneur Beugré Mambé a offert un beau spectacle aux abidjanais
Lundi 6 août 2012. Abidjan, Treichville. A la faveur de la célébration de la Fête de l`indépendance, les abidjanais ont eu droit à la prestation de plusieurs stars de la musique: Ismaël Isaac, Lily Djeli, Aboutou Roots, Molière, Les Patrons, etc.
La scène d’Abobo, dans le cadre du concerto festival d’Abidjan a accueilli plusieurs artistes dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 août.

La scène d’Abobo a failli être annulée. Comme celles de Yopougon et de Yamoussoukro. Les mélomanes de la commune d’Abobo ont finalement eu droit, après moult réflexion, à leur part du concerto festival d’Abidjan. C’est au complexe sportif que la fête a eu lieu. Mais les choses sérieuses ont débuté avec un grand retard. En cause, la décision de maintenir la scène d’Abobo a été arrêtée en dernière minute. Il a fallu alors manœuvrer pour installer la logistique, faire la balance et maintenir sur place le public qui avait déjà fait le déplacement. Pari réussi, finalement puisque le concert a finalement pu débuter vers 23 h 30. Ce sont «Les As du Zouglou» qui ont ouvert le bal. Avec des reprises bien enlevées de chansons du groupe «Les Surchocs», ils font monter le mercure. La foule, au début timide, se laisse prendre par le rythme trépidant des pas de «kpaklo» et de «gnakpa gnakpa». Le show peut continuer. Après l’hymne national, majestueusement interprétée par le doyen Wedji Ped, la chantre Béatrice Gnoupalé monte sur la scène pour son tour de chant. Claude Romy lui succède, quelques minutes plus tard et fait voyager les mélomanes dans le grand ouest. Annoncé, Ras Goody Brown, qui devait chanter après Claude Romy n’est pas arrivé. Un autre fils de Jah, Hamed Farras, investi la scène. Sa dernière prestation grand public date du mois de mai. Au cours des concerts en hommage à Bob Marley, Hamed Farras avait confirmé tout le bien que l’on pensait de lui. Il a encore remis le couvert, à Abobo en donnant au «bramôgô» d’Abobo un aperçu de son immense talent. Alternant des titres inédits et ceux de ses albums passés, l’auteur de «Déni» a fait vibrer les abobolais pendant plus d’une demi-heure. Quand il descend de la scène, à quelques minutes de la fin de sa prestation, pour se rapprocher de la foule, il faut l’intervention des forces de l’ordre pour empêcher qu’elle ne se rue sur lui. Chacun veut toucher l’artiste. Il laisse la place, à Charles Alao, suivi du groupe «Magic Groove», du chantre Daniel Nortey et du groupe «Révolution», les jeunes loups du Zouglou. Après le passage de Lato Crespino, c’est à Fadal Dey qu’il est revenu de clore cette 19ème édition du concerto festival d’Abidjan, version Abobo. Sa prestation a été très appréciée du public qui en redemandait. La scène principale sise à Treichville, sur le boulevard Valery Giscard d’Estaing a accueilli des artistes tels que Nayanka Bell, O`Nel Mala, Thierry Olemba, Aboutou Roots, Molière, Les Patrons, Ismaël Isaac,…y ont entretenu les mélomanes jusqu’au petit matin.
M’Bah Aboubakar
Légende : Hamed Farras a justifié tout le bien que les mélomanes attendaient de lui.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ