x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le mardi 25 septembre 2012 | L’intelligent d’Abidjan

Football / Professionnalisation de la discipline en Côte d’Ivoire / Voici le contenu du cahier de charges remis aux clubs : Les clubs ivoiriens surtout ceux de la Ligue 1, seront soumis à un cahier de charges à partir de 2013.

© L’intelligent d’Abidjan Par DR
Fédération ivoirienne de football (FIF) : Sory Diabaté et le comité exécutif face à la presse nationale et internationale
Samedi 19 mai 2012. Abidjan. Siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Sory Diabaté (photo), le premier vice-président, Charles Bogui, président de la commission discipline, Berthe Adou, des médias et football féminin et Dehoulé Omer de la commission des arbitres, animent une conférence de presse pour faire un large balayage de l’actualité footballistique mais également pour donner quelques informations
C’est un secret de polichinelle. Les clubs ivoiriens fonctionnent dans un cadre totalement informel. Absence de siège social, inexistence de stade d’entraînement et de statut juridique… Seulement deux ou trois clubs de Ligue 1 essaient de tendre vers le professionnalisme. Pour sortir du cadre informel, la Ligue professionnelle de football ( Lpf) présidée par Sory Diabaté entend soumettre les clubs à un cahier de charges afin de répondre aux normes et standards internationaux. Et ce, à l’initiative de la Confédération Africaine de Football. «La Caf fait obligation aux fédérations d’inviter tous les clubs devant participer aux compétitions interclubs au plan africain de remplir un certain nombre de conditions», avait annoncé Sory Diabaté. Cette exigence devra permettre aux clubs engagés en Ligue 1 de se voir décerner une licence professionnelle. «Qui peut être club de Ligue 1 ? Quels sont ses moyens d’existence ? Quelles sont les qualifications des personnes qui y travaillent ? Comment est-il administrativement organisé ? Où s’entraîne-t- il ? Paie-t-il régulièrement ses joueurs ? Que fait-il de la subvention mise à sa disposition par la FIF ? Où accueille-t-il ses rencontres officielles nationales ? Quel délai donne-t-il pour l’acquisition d’un stade pouvant lui permettre d’organiser des matches de Ligue 1 selon les critères officiels d’homologation de la Ligue professionnelle ?», voici en substance le contenu du cahier de charges auquel devront se soumettre les 14 clubs de la Ligue 1 pour répondre aux exigences de la Caf.

Pour le premier vice-président de la Fif, il est impératif que les présidents de clubs qui ont reçu un exemplaire du cahier de charges de la Caf se mettent au travail. «Les conditions sont tellement contraignantes que nous risquons de nous retrouver avec seulement deux ou trois clubs en compétions africaines. C’est pourquoi nous devons commencer le travail maintenant pour que les critères que nous avons arrêté ensemble, soient respectés par les clubs qui participent aux compétitions nationales. Cela se fait en Europe. Il y a une licence UEFA pour les clubs qui participent aux compétitions internationales. Pour arriver à la professionnalisation du football en Afrique, il nous faut passer par ces différentes étapes», a-t-il indiqué. La Caf exige l’application de ces mesures pour 2013. En 2009, la Ligue professionnelle de football avait lancé cette même opération, sans grand succès. Le délai est proche et il appartient aux présidents de clubs de se mettre en règle…

K.Ange

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ