x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 2 novembre 2012 | Abidjan24h

Commémoration de la Toussaint : Les chrétiens célèbrent leurs morts, les fleuristes se frottent les mains

Hier jeudi 1er novembre, les fidèles catholiques du monde entier ont célébré la Toussaint. Moment de recueillement, mais aussi de souvenirs pour tous les êtres chers disparus. A l’instar des chrétiens catholiques du monde entier, ceux de la Côte d’Ivoire ont fêté hier la Toussaint. Célébrée le 1er novembre de chaque année, la Toussaint est l’occasion d’honorer l’ensemble des Saints reconnus par l’Eglise. Elle précède d’un jour la fête des morts mais généralement dans notre pays, les gens choisissent ce jour férié (1er novembre) pour se recueillir et/ou déposer des gerbes de fleurs sur les tombes de leurs proches disparus. Jour férié et chômé dans de nombreux pays, la Toussaint en Côte d’Ivoire a été l’occasion pour de nombreux paroissiens d’adresser des louanges à Dieu. La paroisse Saint Gaspard Bertoni d’Abobo Pk 18 a abrité ce jeudi matin, une messe solennelle, dirigée par le curé de ladite paroisse. Pendant cette célébration, les fidèles catholiques se sont repentis dans la communion et ont prié pour tous les croyants et les morts pour leur repos dans l’Au-delà. Ils ont également imploré le bon Dieu pour le retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire. Au cours de son homélie, le curé a demandé aux uns et aux autres de considérer la Toussaint comme la fête de l’espérance : « la Toussaint est une occasion de se réjouir du fait qu’il y a des hommes et des femmes croyants qui sont dans les cieux (au paradis), pour avoir vécu en respectant religieusement les commandements du Seigneur ». Il a par ailleurs ajouté que la prière en la mémoire des morts pendant la Toussaint, vise à implorer Dieu pourqu’il pardonne les morts qui ne sont pas parvenus à la sainteté au cours de leur vécu sur terre. Gérard un fidèle de cette église a tenu à préciser que la Toussaint est une fête liturgique, qui n’a pas de fondement dans les textes biblique. Son origine vient de la célébration de la fête de tous les martyrs. « En 830, le pape Grégoire IV a changé cette fête en fête de tous les saints », a-t-il révélé. Les commerçants de fleurs se frottent les mains Pour cette fête de la Toussaint, Moussa, bien qu’étant de confession musulmane et son ami Leonard ont décidé de faire fortune en s’installant à l’entrée du cimetière de Williamsville avec des bouquets de fleurs. Malheureusement pour eux, plusieurs enfants au parfum de ce deal, ont envahi les lieux avec leurs stocks de bouquets de fleurs. Ce qui fait qu’à l’heure où nous passions, les choses ne tournaient pas comme ils l’auraient souhaité. « Depuis que nous sommes là, nous n’avons vendu que 15 bouquets de fleurs sur la cinquantaine que nous avons amenée. Les années passées, à une telle période, nous avions déjà vendu une trentaine de bouquets. C’est la faute à ses gamins qui ont envahi les lieux avec leurs bouquets de fleurs», ont-ils regretté. Les petits vendeurs de bouquets de fleurs étaient effectivement nombreux hier au cimetière de Williamsville. Agés de 12 ans à peine, ils marchandaient sans même se préoccuper de la présence des tombes. « Tantie, Tonton, il y a les bouquets de fleurs 1000F ; 1500 Fcfa » lançaient-ils aux visiteurs venus se recueillir sur la tombe de leur proche. Quand à la petite Aminata, elle affirme avoir déjà réalisé un chiffre d’affaire de 12.500 Fcfa avant la mi-journée. Une famille arrivée à bort d’un véhicule 4X4 nous explique que chaque année, à la même période, ils se réunissent autour de la tombe de leur génitrice. Accostés par les petits vendeurs de fleurs, ils prennent chacun un bouquet. Cela a donné de la joie à ces tout-petits qui continuaient de faire fortune au moment nous quittions les lieux. A.Sangaré

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ