PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 23 janvier 2013 | APA

Crise malienne : La Côte d`Ivoire participe avec 500 soldats (Presse)

© APA Par DR
Crise malienne : Lancement de l`opération Serval, opération militaire en appui aux forces armées maliennes
L`armée française au mali
La Côte d'Ivoire a décidé l'envoi de 500 soldats pour participer à la guerre contre les terroristes au Mali et soutenir les autres forces étrangères présentes sur le sol malien, rapporte mercredi la presse du pays.


Citant des sources auprès de l'état-major des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), la presse indique qu'un bataillon logistique dont l'effectif se situera autour de 500 hommes va être envoyé au Mali et que sa formation devrait incessamment débuter dans le cadre de la mission d'appui et de soutien aux forces africaines présentes sur le sol malien rapporte l'Agence Maghreb arabe presse (MAP) reçue a APA .

La formation du bataillon ivoirien devra être assurée par l'armée française et le matériel utilisé, devrait être fourni par l'armée américaine, ajoute-t-on de même source.

La participation des soldats ivoiriens au combat contre les groupes terroristes est exclue, poursuit la même source, citant le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi qui a confié que les militaires ivoiriens ne sont pas autorisés à aller sur le théâtre d'opérations avec des armes, en raison de l'embargo imposé à la Côte d'Ivoire depuis 2004.

Depuis le déclenchement de la crise malienne, les autorités ivoiriennes se sont déclarées disposées à fournir des troupes pour combattre les groupes armés au Nord Mali, mais eu égard à la présence des forces étrangères notamment onusiennes pour participer à la stabilisation le pays qui sort d'une crise politique, l'idée de l'envoi de soldats ivoiriens s'était estompée.

Concernant la participation de certains pays africains à la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), la presse ivoirienne notamment de l'opposition s'était interrogée dernièrement sur la participation de l'armée ivoirienne au Mali, qualifiant de "bizarre" la position du président ivoirien Alassane Ouattara, en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).


MAP/of/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ