x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le lundi 11 février 2013 | AFP

La CAN-2013, sur le terrain des bons mots

© AFP
CAN 2013 / Finale: Les super Eagles du Nigeria champion d`Afrique en battant les Etalons du Burkina (1-0)
Dimanche 10 février 2013. Johannesburg (Afrique du sud). Le Nigeria remporte la 293m3 édition de la coupe d`Afrique des nations en battant les Etalons sur le score de 1-0.
JOHANNESBURG - Florilège des petites phrases de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2013 (CAN), remportée dimanche par le Nigeria:

ARBITRAGE
"C’est de la dictature". Didier Six (sélectionneur du Togo) à l’AFP, furieux contre l’arbitrage du premier match.
"Le meilleur joueur ce soir était l’arbitre, c’était la star, très haut niveau. C’était clair qu’il ne voulait pas de nous en finale". Paul Put (sélectionneur du Burkina Faso) pestant contre l’arbitrage de la demi-finale gagnée par le Burkina contre le Ghana.

"Il y a eu deux ou trois matches pas bien dirigés, mais dans l’ensemble, l’arbitrage est en train de prendre de la hauteur". Issa Hayatou (président de la CAF).

APLOMB
"No". Stephen Keshi (sélectionneur du Nigeria), à qui l’on demandait s’il voulait adresser un message à son pays avant le quart de finale.

"C’est bien que tu sois là, c’est comme ça que les contrats arrivent". Six, dans un aparté avec son milieu Womé en fin de conférence de presse.

"Juste un mot: la honte". Vahid Halilhodzic, après l’élimination de son équipe d’Algérie au bout de deux matches seulement.

"Vous nous mettez la pression, mettez la pression plutôt sur l’organisateur. Comment peut-on jouer sur du sable?" Christopher Katongo (capitaine de la Zambie), à propos de la pelouse de Nelspruit.

"Le terrain n’était pas déplorable, c’est la couleur du gazon qui n’était pas bien. Les joueurs ne s’en plaignaient pas". Issa Hayatou, sur le même sujet.

"La première place est en jeu, pour nous et pour les Tunisiens". Six, fâché avec les mathématiques, puisque la Côte d’Ivoire était sûre de terminer en tête du groupe.

AMERTUME
"La CAF est très heureuse que la Zambie n’aille pas à la Coupe des Confédérations, parce que la Zambie n’est pas assez sexy". Hervé Renard, coach des champions d’Afrique 2012.

"Je ne pourrai jamais entraîner en Europe". Stephen Keshi (sélectionneur du Nigeria), qui regrette le manque de considération pour les entraîneurs africains.

"Celui-là, il n’a pas de carrière, c’est une marionnette". Six, ironisant sur ce qu’on pouvait entendre au Togo à sa nomination, "mais la marionnette a commencé à bouger, à parler, à réagir".

"Le coach n’a pas été un atout !" Emmanuel Adebayor (capitaine du Togo), qui ne pouvait "faire les deux" (joueur et entraîneur).

"J’ai de plus en plus l’amour du jeu et du football. Par contre, je déteste de plus en plus le monde du football". Claude Le Roy (sélectionneur de la RD Congo) à l’AFP.

POESIE
"Elle est aussi recordwoman". Le Roy à l’AFP, qui partage son record de CAN (7e) avec son épouse qui l’a accompagné à chaque édition.

"Moi, je suis un peu un entraîneur aux semelles de vent". Le Roy, entraîneur globe-trotter en référence à Rimbaud, "poète aux semelles de vent" qu’il aime citer.

"On a redoré le blouson". Rachid Taoussi (sélectionneur du Maroc), après les deux premiers nuls de son équipe.

"Le futur reste à venir". Charles Kaboré (capitaine du Burkina Faso), après la finale perdue.
"J’en profite pour remercier notre partenaire parce qu’ils nous ont donné de bons équipements, ce n’est pas le double XL comme auparavant". Encore du Kaboré dans le texte.

MALI
"J’ai la chair de poule en parlant de mon pays". Seydou Keita (capitaine du Mali), après la qualification pour les quarts.

"En tant que père d’enfants métisses, et pour toute l’équipe, cela aurait été quelque chose de très fort" (de pouvoir rencontrer Mandela). Patrice Carteron, sélectionneur de l’équipe du Mali qui a offert le maillot dédicacé de Keita au héros de la lutte anti-apartheid.

"On en a fait beaucoup (sur la guerre au Mali, ndlr) en oubliant ce qui se passe en République démocratique du Congo". Le Roy, après avoir félicité les Aigles pour le "rayon de soleil" apporté "au peuple malien".

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ