x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 6 juin 2013 | Le Nouveau Réveil

Education nationale : 36.000 salles de classes ouvertes d’ici 2015

© Le Nouveau Réveil Par Atapointe
Ecole ivoirienne: Kandia Camara échange avec les partenaires sociaux de l`Education nationale
Lundi 06 Mai 2013. Plateau. cité administrative. Le ministère de l`Education nationale et de l`enseignement technique a organisé une réunion pour présenter les programmes communs d`alimentation scolaire et de pérennisation des cantines scolaires à ses partenaires dont le Programme Alimentaire Mondiale, l`UNICEF et la Banque Mondiale. Kandia Camara ministre de l`Education nationale
Dans le cadre du Plan national de développement (Pnd) 2012-2015, des actions prioritaires sont attendues de la part de la Direction de la planification, de l’évaluation et des statistiques (Dpes), entre autres la construction effective de 36.000 salles de classe du primaire, la construction de collèges de proximité, de lycées d’excellence dans les 14 districts. Ce faisant, le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique, à travers la Dpes, est en devoir d’adapter cette programmation des infrastructures scolaires à la réalité actuelle du terrain. Pour se donner les moyens d’une planification réussi, la Commission nationale de la carte scolaire (Cnts) a tenu ses assises le jeudi 30 mai dernier. Placé sous le thème «Système d’information géographique et carte scolaire», ces assises auxquelles a pris part l’ensemble des préfets de régions, le ministre Kandia Camara a dit qu’elles devraient «mettre en exergue la nécessité d’une harmonisation des objectifs de la carte scolaire avec les éléments de la réforme éducative engagée, plus précisément la construction sur la période 2012-2015. Le but est de faire correspondre l’offre à la demande éducative telle qu’énoncée dans le Pnd.» A l’endroit de la Dpes, elle dit ceci: «vous avez le devoir de nous offrir des outils innovants et adaptés d’implantation des infrastructures pour relever le challenge de construction des 36.000 salles de classe». Pour y arriver, elle a plaidé pour que l’approche de planification des infrastructures scolaires soit revue pour l’adapter au défi du nouveau découpage administratif. En réponse, Mamadou Fofana, directeur de la Dpes, a annoncé un nouveau système d’information géographique, un logiciel financé par la Banque mondiale et réalisé par le Cntig. Il s’agit donc sous la Dpes de veiller à l’atteinte desdits objectifs.

JEAN PRISCA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ