PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 13 juin 2013 | Le Mandat

Dette intérieure : L’Etat apure toutes les factures de 2012

© Le Mandat Par DR
Séminaire de restitution et d`évaluation du système comptable et financier en présence du ministre Nialé Kaba
Mardi 11 juin 2013. Abidjan. Plateau, Salle de Conférence CRRAE-UMOA. Nialé KABA, Ministre auprès du Premier Ministre chargé de  l`Economie et des Finances préside un séminaire organisé par le Trésor public sous le Thème «Le rôle de la comptabilité dans le développement économique». Photo: Koné Adama, DG du Tresor
Le directeur général du Trésor Public, Koné Adama, vient d’annoncer l’apurement de la dette due par l’Etat au titre de l’année 2012 aux fournisseurs. « En fin Juin, tout ce qui est dû par l’Etat central sera totalement payé au titre de 2012 et nous rentrerons dans la gestion normale 2013», a déclaré M. Koné. Selon lui, le traitement des factures est en cours pour ce qui est des autres structures tels que les établissements publics nationaux (EPN) et les collectivités territoriales. « Je peux dire qu’une compréhension mutuelle s’est établie entre les opérateurs et nous », a-t-il assuré. Pour cette phase, le mode de paiement retenu est le virement bancaire. «Les opérateurs n’ont plus besoin de venir nous voir. Ils font leur travail et lorsque les mandats sont à notre niveau, nous les payons par virement bancaire », a-t-il recommandé. Il a promis que la dette intérieure estimée à 760 milliards FCFA pour l’année 2013 sera payée désormais dans un délai maximum de 90 jours. Cette action vise à relever le niveau des investissements nationaux dans le pays. L’emprunt obligataire qui court du 30 mai au 1er juillet, s’inscrit dans le cadre du financement du budget de l’Etat pour lequel le Trésor public doit mobiliser 806 milliards de FCFA sur le marché des capitaux. En mai dernier, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, avait annoncé qu’une stratégie est en cours en vue de l’apurement de toutes les factures des fournisseurs. Ainsi, toutes les factures des opérateurs économiques en souffrance devraient toutes être apurées pour permettre à ces derniers de relancer leur machine. Ces initiatives visent selon le chef du gouvernement à encourager l’initiative privée. Le rapport sur la dette publique fin 2012 situe l’ardoise envers le secteur bancaire à près de 655 milliards de FCFA. Quant à la dette due au secteur non bancaire, elle a aussi deux composantes. Il y a la dette conventionnelle qui s’établit à 1558 milliards de FCFA due aux fournisseurs (collectivités, Epn, entreprises, etc.). Quant aux établissements privés, ce sont des créances de près de 90 milliards de FCFA. Ainsi, ce sont 1000 milliards de FCFA qui ont été réglés entre 2011 et 2012. Au 1er janvier 2012, l’Etat avait payé 240 milliards de FCFA sur les 274 milliards de FCFA d’arriérés pour l’année 2011.

BS

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ