PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 20 août 2013 | Xinhua

Côte d’Ivoire : polémique et sons discordants au sein des alliés au pouvoir (SYNTHESE)

© Xinhua Par DR
Ouverture des travaux du conclave de Yamoussoukro
Samedi 17 aout 2013. Yamoussoukro. Le président du PDCI, Henri Konan Bédié et les Secrétaires de sections du pays ont entamé les travaux du conclave à la fondation Felix Houphouët-Boigny.
ABIDJAN - Des divergences d'appréciations ont créé ces derniers jours une vive polémique entre des alliés de la coalition au pouvoir.

A l'occasion de son conclave tenu le week-end dernier, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ancien président Henri Konan Bédié a littéralement "vidé son sac" contre le Rassemblement des Républicains (RDR) du président Alassane Ouattara.

Dans un communiqué final, le PDCI a fait état de constats amers après sa contribution à la victoire du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

SOUPÇONS DE TRIBALISME

Le parti de Bédié qui a relevé un manque de clarté et de lisibilité dans l'exécution des clauses de l'alliance a soupçonné son allié du RDR de pratiquer le tribalisme en faisant la promotion des cadres issus principalement du nord du pays, une pratique appelée dans le jargon politique "rattrapage".

"Nous notons la mise en chômage des cadres du parti par leur remplacement systématique du fait de la politique du rattrapage", a indiqué ce parti, recommandant "le respect du principe sacro- saint de l'égalité d'accès de tous les citoyens aux fonctions et emplois public" et "la promotion équilibrée et équitable" des cadres issus de cette alliance.

Le PDCI qui souhaite clarifier les modalités d'exécution des clauses de l'alliance RHDP pour en accroître la lisibilité a aussi demandé la décrispation des relations entre alliés du RHDP.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ