x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le lundi 4 novembre 2013 | Le Patriote

6ème Tournoi de l’Uemoa : le Burkina Faso dans l’histoire

Le football burkinabé marche au super. Après sa place de vice-champion d’Afrique en février dernier lors de la CAN 2013, le Burkina Faso vient de remporter la sixième édition du tournoi de l’Uemoa. Les Etalons inscrivent pour la première fois leur nom sur ce trophée qui met en compétition les huit pays de l’Union monétaire ouest africaine. Opposés en finale au Bénin, les « Hommes intègres » ont dû batailler dur pour, au final, l’emporter aux tirs au but face à des Ecureuils béninois qui n’ont rien lâché. Au terme du temps réglementaire le samedi dernier au stade Robert Champroux de Marcory, aucune des deux formations n’avait réussi à franchir la ligne de but adverse. Il a fallu recourir à la fatidique séance des tirs au but. Là encore les deux prétendants à la consécration donneront tout pour offrir une longue série. Les 11 joueurs de chaque camp seront mis à contribution. Et finalement ce sont les gardiens de but qui scelleront le sort de leur équipe. Mohamed Kaboré, ancien pensionnaire de l’Asec Mimosas, réussit son tir avant de voir celui de son alter ego échouer sur le poteau. A 9 tirs contre 8, le Burkina Faso entre dans l’histoire du tournoi de l’Uemoa. Les Etalons empochent ainsi les cinq millions de FCFA du vainqueur et les Ecureuils peuvent se consoler avec la cagnotte de trois millions de FCFA. Le trophée du meilleur buteur est revenu au Béninois, Naim Djibril qui a reçu au passage l’enveloppe d’un million de FCFA. Rappelons que la Côte d’Ivoire, emmenée par Saraka Norbert, avait échoué aux portes de la qualification. Après une victoire étriquée face au Togo (2-1), les Eléphants locaux ont concédé une défaite historique face au Mali avant d’être tenus en échec par le Burkina Faso. Sur le plan de l’organisation, tout a été presque parfait malgré les hésitations de la première journée. Le public a répondu présent et les matchs étaient d’un assez bon niveau. Le point noir de cette sixième édition du tournoi de l’Uemoa fut la colère inutile du Niger. En effet, le Mena a déclaré forfait pour le troisième match de poule afin de protester contre le rejet de sa réclamation portée contre le Sénégal. Un comportement qui va à l’encontre de l’esprit de solidarité, d’intégration et de fair-play prôné par l’Uemoa autour de ce tournoi.

KL

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ