x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le jeudi 30 janvier 2014 | Le Patriote

Eléphants de Côte d’Ivoire : Kader Kéita est-il perdu pour le foot ?

© Le Patriote Par DR
kader Keïta, footballeur international Ivoirien
Un talent fou qui se fond comme une boule de neige au soleil. Ce talent, c’est Kéita Abdoul Kader, l’ancien ailier de charme des Eléphants de Côte d’Ivoire. Depuis son départ du Qatar il y a deux ans, l’ancien lillois n’a plus chaussé les crampons. Kader est sans club et cela lui a valu de perdre sa place chez les Eléphants. Il n’était pas à la dernière CAN, il n’a pas non plus pris part aux éliminatoires de la coupe du monde 2014. Et c’est plus qu’évident que l’enfant de Gagnoa ne sera pas au pays du roi Pelé pour la grande messe du football mondial en juin prochain. Depuis deux ans donc, Kader végète sans club. Pire, il multiplie les gaffes. La dernière en date se passe de commentaire. L’ancien international ivoirien s’est rendu coupable d’un délit. « Popipo » comme le surnomme ses intimes, dans un état d’ébriété avancé, a pissé dans la rue. Ce qui lui valu une arrestation et une nuit au trou avec d’être libéré. Une mauvaise publicité pour celui qui annonçait, il n’y a pas longtemps sa volonté de revenir chez les Eléphants et pourquoi pas se faire une place dans les bagages de Sabri Lamouchi pour le mondial brésilien. De toute évidence, Kader est loin, même très loin de son ambition. Après un passage en Côte d’Ivoire, Kader Kéita était justement retourné en France pour tenter d’accrocher un club. Mais à quelques heures de la fin du mercato d’hivers, le nom de Kader ne s’affiche nulle part. C’est dire que l’ancien sociétaire de l’Africa sport est toujours au chômage. Autant dire que le football s’éloigne de celui qui est considéré comme l’un des talents purs de sa génération. Car faire deux saisons sans jouer dans le haut niveau est assez énorme pour revenir aussi facilement. Surtout quand le concerné ne mène pas la vie qui peut mener vers cet exploit. Kader Kéita est un fêtard né. A Abidjan comme en France, il passe son temps à faire la fête. Les nuits parisiennes, lilloises et abidjanaises n’ont aucun secret pour celui qui s’est donné pour meilleur compagnon, le feu follet de la musique urbaine ivoirienne, Arafat DJ. Aujourd’hui on se demande bien si Kader parviendra à retrouver le football. De l’avis de beaucoup d’observateurs, l’enfant de Gagnoa est perdu pour le football et pour… les Eléphants.

KL

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ