x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 7 mars 2014 | AIP

Opportunité d’Affaires en CI : Le CIAN invite Duncan à Paris pour convaincre les investisseurs européens "superstitieux"

© AIP Par Marc Innocent
Commission nationale de la famille (CNF): le comité consultatif officiellement installé
Lundi 3 Mars 2014. Abidjan. Hotel du District au Plateau. le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présidé dans la salle Félix Houphouët-Boigny de l’hôtel du district d’Abidjan Plateau, la cérémonie de lancement officiel des activités de la Commission nationale de la famille (CNF) et d’installation solennelle des membres du comité consultatif qui l’animent.
Abidjan – Le président du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), Alexandre Vilgrain, a invité jeudi le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, à se rendre à Paris (France), en vue de présenter aux investisseurs européens "superstitieux", les opportunités d’affaires dans le pays.

"Nous sommes venus inviter le Premier ministre à se rendre à Paris pour présenter les avantages de la Côte d’ivoire aux investisseurs, car la Côte d’Ivoire ne montre pas assez tous les avantages qu’elle a", a déclaré M. Vilgrain à l’issue d’une audience avec Kablan Duncan.

Pour lui, la Côte d’Ivoire "a tout pour plaire aux hommes d’affaires". Elle est géographiquement située dans une "zone importante", dispose d’une main d’œuvre qualifiée et prête à travailler, reçoit dix vols hebdomadaires entre Paris et Abidjan, dispose d’hôtels de luxes qui rivalisent avec les meilleurs dans le monde et, surtout, a adopté un code d’investissements très attractif.

"C’est tout cela qu’il faut privilégier et vendre aux chefs d’entreprises qui sont superstitieux quand ils se rappellent le temps où il faisait bon venir en Côte d’Ivoire. Il y a déjà un engouement de certaines entreprises comme celles du maroc. C'est bien mais il faut davantage d'entreprises européennes", a-t-il souligné, en présence du directeur général de Sucrerie africaine de Côte d’Ivoire (SUCAF), Jean Claude Schmidt.

Outre le CIAN qui représente les entreprises ayant des intérêts en Afrique, Alexandre Vilgrain dirige la Société d’organisation de management et de développement des industries alimentaires et agricoles (SOMADIAA) un groupe agro-industriel qui produit et commercialise des denrées alimentaires, principalement du sucre et de la farine, sur le continent africain et dans l’océan Indien, dont fait partie la SUCAF.

Le 21 février dernier, le directeur de la SUCAF, Jean Claude Schmidt, avait évoqué avec Kablan Duncan "les problèmes de fraude qui perturbent l’environnement social et le fonctionnement de la SUCAF" dont les deux usines en Côte d'Ivoire, Ferké 1 et Ferké 2, sont situées à Ferkessédougou, dans le Nord du pays. Ferké 1 produit du sucre blanc cristallisé et du sucre en morceaux quand celle de Ferké 2 fabrique du sucre granulé brun, rappelle-t-on.

(AIP)
aaa/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ