x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 16 octobre 2015 | La Tribune Ivoirienne

Actes d’incivisme: Kkb dénonce le déchirage de ses affiches et la menace de ses représentants au nord

© La Tribune Ivoirienne Par Atapointe
Elections apaisées: Kouadio Konan Bertin signe le Ballon de la PAIX
A l`initiative de l`ex-international footballeur Abdoulaye Traoré, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin (KKB) a décidé de s`engager dans des élections sans violence à travers la signature du Ballon de la Paix
Le candidat Kouadio Konan Bertin n’est pas content du traitement qui lui est fait dans la partie nord du pays. Il déplore la destruction de ses affiches de campagne et le menace dont seraient victimes ses représentants locaux. Interrogé par Tribune Ivoirienne, KKB a déploré ces actes qui se produisent selon lui dans certaines villes. ‘’Mes affiches sont déchirées, mes représentants sont menacés à Napié, à Boundiali, à Korhogo. On me signale également Odienné et Ferké. Ce sont mes représentants eux-mêmes qui me le rapportent. J’ai appelé Amadou Soumahoro pour dire que s’ils ne mettent pas fin à cela, ils finiront par donner raison à ceux qui disent que les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections’’, s’est exprimé le candidat issu du Pdci-Rda. Toutefois, dit-il, cela ne saurait le faire reculer dans sa volonté de faire campagne dans cette partie du pays. ‘’Si mes affiches ne sont pas les bienvenues au nord, comment le serais-je moi-même ? Mais je vais y aller dès la semaine prochaine en commençant par là où on a déchiré mes affiches c’est-à-dire à Korhogo. Parce que c’est à Korhogo que Houphouët a été élu député pour la première fois. Je me réclame d’Houphouët et j’irai pour m’incliner sur la tombe de Gbon Koulibaly’’, a martelé le candidat. Qui dit avoir signalé ces cas d’incivisme à la Commission électorale indépendante. Si ces actes avaient pour objectif de l’intimider, l’ancien président de la jeunesse du Pdci est catégorique. ‘’Je ne peux pas tourner le dos à Korhogo et au nord de la Côte d’Ivoire. J’irai sur la tombe de Losséni Gbè, le père d’Amadou Soumahoro qui a implanté le Pdci dans sa région même si sa cour est dans la cour de son fils Amadou Soumahoro, secrétaire général du Rdr’’, prend-t-il position.

SD

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ