x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 21 octobre 2015 | L’intelligent d’Abidjan

Littoral ivoirien : Une deuxième baleine échoue à Grand-Bassam

Quelque chose d’inexpliquée se passe en mer. Le ministère en charge de l’environnement a déjà enterré deux baleines mortes afin d’éviter un problème environnemental. Le 21 août 2015 dans le village d’Assinie, une équipe du Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL) dirigée par son directeur, le Colonel Dibi Niagne Martin a pu enterrer une baleine en putréfaction et sentant horriblement l’Ammoniac. Le mardi 20 octobre 2015, le ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable a encore été alerté de ce qu’une baleine, voire un cachalot a échoué au large de Grand-Bassam. Le cétacé pesant près de cinq (5) tonnes était déjà mort en mer. Le CIAPOL, instruit par la tutelle, a mis son équipe en branle avec un porte-char et un Caterpillar pour enterrer la baleine déjà en décomposition. Les questions que l’on pourrait se poser sont les suivantes : qu’est-ce qui se passe en mer ? Pourquoi une telle mortalité de baleine, en l’espace de deux (2) mois ? Le directeur du CIAPOL pense, pour sa part, aux effets de l’exploration pétrolière en mer qui perturbent le milieu naturel des baleines. Ce d’autant que le même phénomène a été observé au Ghana voisin avec les explorations pétrolières intenses en mer. Quoi qu’il en soit, vu que le phénomène devient récurrent, il devient urgent pour le ministère des Ressources Halieutiques de fournir des réponses et à toutes les autorités du littoral de saisir promptement le CIAPOL pour toute nuisance environnementale.

O.D avec Sercom CIAPOL

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ