x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Afrique Publié le jeudi 24 décembre 2015 | Xinhua

La coopération Chine - Afrique ouvre une nouvelle ère de bénéfices mutuels

JOHANNESBURG -- L'année 2015 restera dans les annales comme l'année qui aura été marquée par un immense bond en avant des relations entre la Chine et l'Afrique.

Hommes politiques et experts sont tous d'accord pour dire que cette année a connu les relations les plus fortes jamais observées entre l'Afrique et la Chine.

Cette année a débuté avec la signature par l'Union africaine et la Chine d'un protocole d'accord sur l'amélioration du système de transport et le renforcement des infrastructures d'industrialisation.

Ce protocole d'accord s'est fixé pour objectif de transformer l'industrialisation de l'Afrique, et son système de transports, y compris ses systèmes ferroviaires, autoroutières et aéronautiques. En conséquence, la Chine a envoyé un ambassadeur auprès de l'UA, qui elle-même enverra un ambassadeur en Chine en début d'année prochaine pour superviser la mise en oeuvre de cet accord.

La Chine a adopté une approche multidimensionnelle envers l'Afrique, renforçant d'un côté ses relations avec l'UA et de l'autre ses relations avec les pays individuellement.

Sabelo Gatsheni-Ndlovu, directeur de l'Institut de recherche Archie Mafeje et professeur à l'Université d'Afrique du Sud, a déclaré à Xinhua que les relations sino-africaines s'étaient développées et renforcées en 2015, grâce au sommet de Johannesburg du Forum de coopération sino-africaine (FCSA, FCSA en anglais) qui a eu lieu en début-décembre en Afrique du Sud. C'est la première fois qu'un sommet du FCSA a lieu en Afrique.

"Cela montre que la Chine reste d'une importance stratégique pour l'Afrique", a déclaré M. Gatsheni-Ndlovu.

Ce sommet est parvenu à mener à bien tous ses objectifs principaux dans un climat de sincérité, d'amitié, d'égalité et de coopération gagnant - gagnant.

C'est une réunion historique pour les relations entre la Chine et l'Afrique.

C'est lors de ce sommet que le président chinois Xi Jinping a dévoilé un programme d'aide à l'Afrique de 60 milliards de dollars sur les trois prochaines années.

Ce programme a pour objectif d'aider l'Afrique notamment à s'industrialiser, à moderniser sa production agricole, à renforcer les compétences de ses employés, à développer les infrastructures et à améliorer les services de santé.

"La Chine a montré son engagement à être le principal pilier du développement de l'Afrique, avec les promesses données lors du sommet", a déclaré M. Gatsheni-Ndlovu. La Chine a montré son engagement à aider l'Afrique dans le développement des infrastructures. Cela permet à la Chine de remplir son engagement à long terme de soutenir la modernisation de l'Afrique, son agriculture et son industrialisation".

Yazini April, chercheuse spécialisée du Conseil de recherche en sciences humaines d'Afrique du Sud, a déclaré que les relations Chine - Afrique a progressé à un niveau bien supérieur en 2015.

"En 2015 les relations Chine-Afrique ont bien progressé et cela a démontré la confiance et le bénéfice mutuel (de ces relations). L'organisation du sommet du FCSA a aussi été une étape majeure pour ces relations. Le fait qu'il ait été élevé au rang de sommet à part entière démontre le sérieux de ces relations", a déclaré Mme April.

L'Afrique et la Chine développent leurs relations sur la base du bénéfice mutuel, a-t-elle noté.

"La Chine a prouvé qu'elle est un partenaire fiable. Lorsque la Chine promet de faire ceci ou cela cette année, elle le fait. La Chine n'est pas la Banque mondiale ou les États-Unis, qui racontent beaucoup d'histoires mais mettent du temps à tenir parole. La Chine apporte des bénéfices concrets", a déclaré Mme April.

Lors du sommet du FCSA, la Chine a convenu d'aider l'UA avec son Agenda 2063 et de continuer de l'assister dans ses projets d'infrastructures.

Le ton du FCSA était différent cette année dans la mesure où ce n'était pas la Chine qui décidait ce qui devrait être fait, a indiqué Mme April.

Les Africains étaient si impliqués dans l'ordre du jour du Sommet et l'Afrique du Sud consultait les autres dirigeants africains, a-t-elle dit.

Cette année a également été marquée par l'établissement de Centres communs d'arbitrage Chine - Afrique (CAJAC), en Chine et en Afrique du Sud. Ces centres ont pour responsabilité de gérer les plaintes et de les régler sans recourir aux tribunaux. Les avocats d'Afrique et de Chine ont observé qu'avec l'augmentation des interactions et des échanges commerciaux, il était inévitable que des malentendus surviennent, et que la CAJAC traiterait ces problèmes de manière impartiale.

S'exprimant à l'issue du sommet du FCSA, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré que les relations Chine - Afrique étaient plus fortes que jamais.

"Ce sommet a certainement porté le partenariat du FCSA à son niveau le plus élevé jamais enregistré", a déclaré M. Zuma.

La ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, Maite Nkoana-Mashabane, a déclaré que ce sommet illustrait clairement les principes essentiels des relations du FCSA, à savoir la confiance mutuelle, la coopération gagnant-gagnant et le bénéfice mutuel.

"Plus important, nous avons porté ce partenariat à un niveau stratégique supérieur, celui de Partenariat stratégique de coopération global, ce qui garantit que nous serons mieux à même de répondre aux besoins pressants de nos concitoyens", a déclaré Mme Nkoana-Mashabane.

Le commerce sino-africain a atteint 220 milliards de dollars l'année dernière, avec des investissements chinois en Afrique totalisant 32,4 milliards de dollars vers la fin de cette année.

En 2015, Les échanges sino-africains devraient approcher de 300 milliards de dollars. Les investissements directs au cours du premier semestre 2015 se sont élevés à 1,19 milliards de dollars.

La Chine a signé 245 nouveaux contrats d'aide économique. La Chine a également effacé 156 postes d'endettement de 31 pays africains. Par ailleurs, la Chine a également signé des accords d'aide médicale avec 41 pays d'Afrique.

L'année 2015 a effectivement était une année riche en événements qui a marqué le début d'une nouvelle ère de bénéfices mutuels dans la coopération Chine - Afrique.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ