PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 8 janvier 2016 | Grande Chancellerie

Distinctions du 07 janvier 2016 à la Grande Chancellerie: le discours de Mme Henriette Dagri Diabaté

© Grande Chancellerie Par Mike Yao
Cérémonie de décoration à la Grande chancellerie
Jeudi 7 Janvier 2016. Abidjan - Cocody. Mme Henriette Dagri-Diabaté, Grande chancelière de l`Ordre national de la République de Côte d`Ivoire a procédé à la décoration de 43 personnalités pour leur mérite.
En ce début de l’année 2016, je suis particulièrement heureuse de vous retrouver à cette occasion de distinction du Nouvel An, l’une des deux cérémonies de décorations ordinaires de la Grande Chancellerie de l’Ordre National.

Merci d’être venus malgré la tempête de vent et de poussière qui s’abat sur Abidjan.

Ma joie est d’autant plus grande que nous sommes encore au lendemain de l’élection présidentielle et nous constatons, avec satisfaction, que cette élection compte au nombre des plus apaisées de notre histoire.

Au lendemain donc de cette échéance politique majeure, je voudrais féliciter tous ceux qui ont travaillé à l’avènement d’une Côte d’Ivoire plus unie et plus solidaire ; une Côte d’Ivoire concentrée sur son progrès et sa cohésion. Au premier rang de ces acteurs politiques et sociaux : le Président Alassane Ouattara, le Président Henri Konan Bédié et tous les candidats.
Je salue le sens du devoir et de la responsabilité de chacun ; ce qui nous a évité des retards inutiles sur le chemin de l’émergence.

Les dernières mesures de libération de détenus, de même que la reprise du programme de retour des réfugiés, contribueront, j’en suis convaincue, à bonifier ce processus.

Avec mes vœux de Stabilité, de Paix et de Prospérité, je souhaite une bonne et heureuse année 2016 à chacun et à toute la Nation.
* *
*

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Aujourd’hui, 07 janvier, la Grande Chancellerie vous a conviés à cette cérémonie, pour être les témoins privilégiés de la célébration du mérite de quarante-trois personnalités.
Car si les secrets des rois se gardent, le mérite des femmes et des hommes devrait être connu et apprécié de tous.

Il y a du mérite lorsque les actions d’une personne, ou d’un groupe de personnes, ont des conséquences humaines et sociales positives et exemplaires.
Le mérite exprime la capacité de l’humanité à tendre vers le meilleur, par la force du travail, mais aussi par la force de la morale et de l’amour.

* *
*
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs

Les récipiendaires de ce jour se sont distingués, chacun dans son domaine d’activité, à l’échelle du quartier, de la ville ou de la Nation.

Ce sont des enseignants, des médecins, des artistes et des commerçantes, des photographes, des sages-femmes, des infirmières...

Parmi eux, permettez que je cite :
• Monsieur le Ministre François Albert Amichia, dynamique Maire de la Commune de Treichville,
• Monsieur Moustapha Doukouré, Maire émérite de la Commune de Yopougon,
• Monsieur Yacé Martial, PDG de la Société d’Usinage et de Conditionnement du Sud-Ouest.

Mais surtout, je voudrais signaler la présence significative des femmes sur la liste de ce jour. Elles sont quinze, 15 dames issues de différents milieux socioprofessionnels : professeurs, infirmières, sages-femmes, commerçantes, toutes leaders dans leur secteur d’activité.
Certes, la parité tant recherchée est loin d’être acquise. Mais, la Grande Chancellerie y croit. Elle y croit avec vous et avec la majorité des décideurs et de nos concitoyens.

Comme dit la chanson, toutes les dames sont des Reines ; Toutes nos récipiendaires sont des championnes. Permettez encore que je cite :
• Madame Salimata Koné, épouse Doumbia, Professeur de Mathématiques,
• Madame Doué Jacqueline, Présidente des femmes couturières du Grand marché d’Abobo,
• Mesdames Traoré Assa et Diaby Fanta, Commerçantes et activistes bien connues dans le quartier de Koumassi.

J’ai choisi de présenter ces quatre dames parce qu’elles donnent une illustration de la diversité du mérite, tel que la Grande Chancellerie a vocation à le célébrer. Quatre exemples qui viennent des secteurs public et privé, du secteur des services et du secteur associatif.
Autant d’itinéraires que je suis fière de présenter à l’ensemble de la Nation, comme des exemples à suivre.

Je suis émue chaque fois que je rencontre une personne comme Madame Doué, Couturière reconnue de ses paires.
Non seulement, elle a incité ses collègues à former des jeunes, sans frais, mais encore elle a ouvert six (6) centres d’alphabétisation, dont « l’Université » Madame Doué du Grand Marché d’Abobo.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,
Chers récipiendaires,

Ceux qui ont suivi les programmes de la Grande Chancellerie ont pu noter que depuis quelques années, nous avons organisé de véritables opérations pour la reconnaissance des pionnières de la République, et des bâtisseurs de l’école ivoirienne. Droit d’aînesse oblige.

Pour les mois et années à venir, notre projet immédiat sera de consacrer une série de journée du mérite aux femmes et aux jeunes. Nous mettrons en lumière ceux dont les parcours peuvent instruire et inspirer.

Il ne s’agira pas de donner le mérite en spectacle. Il s’agira plutôt, chaque fois, d’établir la valeur du travail et de l’engagement personnel, comme les ressorts essentiels des actions de tous ceux qui finissent par gagner.



En attendant, chers récipiendaires,

Je vous invite à être des acteurs de la réconciliation. Que chacun de vous s’approprie l’enjeu de la Paix et de la Réconciliation, conditions nécessaires et indispensables à l’avènement de l’Ivoirien nouveau. Chacun pourra œuvrer pour cet objectif par la parole et par l’action. De façon à ce que notre jeunesse puisse prendre confiance et donner le meilleur d’elle-même.

C’est sur cet appel au Travail, à la célébration du Mérite, à la Réconciliation et à la préservation de la Paix, que je souhaite, à nouveau, Bonne et Heureuse Année 2016 à toutes et à tous.


Je vous remercie.

Vidéo associée

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ