PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 6 mai 2019 | AIP

Le CEPICI et l’ANDE mutualisent leurs actions pour l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire

© AIP Par Atapointe
Signature d’un protocole par l’ANDE et le CEPICI pour faciliter l’évaluation environnementale
L’Agence nationale de l’environnement (ANDE) et le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) ont signé, lundi 06 Mai 2019 à Abidjan, un protocole d’accord de collaboration en vue de faciliter le traitement des dossiers dans le cadre des projets soumis à évaluation environnementale.
Le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) et l’Agence nationale de l’environnement (ANDE) ont décidé de mutualiser leurs actions pour renforcer l’action gouvernementale relative à l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire.

Ils ont paraphé lundi à Abidjan, en présence du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka, un protocole d’accord de collaboration pour convenir d’un mode opératoire de facilitation du traitement des dossiers dans le cadre de l’octroi d’agrément à l’investissement des projets soumis à évaluation environnementale.

« Cette initiative vise à simplifier les procédures et les délais de traitement de dossiers relatifs à l’évaluation environnementale et de contribuer aux réformes en cours pour l’amélioration du climat des affaires en Côte d‘Ivoire », a expliqué le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka.

Pour le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Promotion de l’Investissement privé, Essis Esmel Emmanuel, par ailleurs directeur général du CEPICI, cette signature de convention n’est qu’une conséquence de la bonne relation entre ces deux structures. Il a expliqué que de 2016 à 201,9 le CEPICI a examiné plus de 200 projets d’agrément à l’investissement en lien avec l’ANDE.

Il a salué cette démarche visant à faciliter l’attraction de l’investissement en Côte d’Ivoire. « Je vous assure de mon engagement de faire de la Côte d’Ivoire une terre d’investissement durable », a assuré Emmanuel Essis.

La directrice générale de l’agence nationale de l’environnement (ANDE), Madeleine Sophie Ako, a expliqué que c’est à l’issue d’une simulation de mise en œuvre de ce mode opératoire depuis 2017 pour voir les éventuels manquements et apporter des corrections, que les deux structures ont décidé de passer à la signature de ce protocole.

« Le CEPICI est un partenaire incontournable avec qui nous avons décidé de nous mettre ensemble pour mutualiser nos actions, apporter et renforcer ainsi nos contributions à l’action gouvernementale relative à l’amélioration du climat des affaires et du niveau de classement du Doing business en Côte d’Ivoire », a déclaré Mme Ako.

(AIP)

gak/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ