x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 26 novembre 2020 | Abidjan.net

Après la présidentielle du 31 octobre : « C’est une nécessité pour le RHDP d’avoir une majorité absolue au sein de l’Assemblée nationale », selon le président des enseignants RHDP

© Abidjan.net Par RK
Le président des enseignants du parti au pouvoir, Kouyaté Abdoulaye.
Le président des enseignants du parti au pouvoir, Kouyaté Abdoulaye a exprimé , lors d’un entretien avec la presse ce 25 novembre, ses attentes après la victoire de son candidat Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre 2020.

« Dans un premier temps, les enseignants attendent qu’il y ait suffisamment d’écoles primaires, de lycées et collèges, et d’universités pour qu’ils aient ce que j’appelle un paradis pédagogique (…) Tout le monde sait que l’école ivoirienne est la priorité des priorités », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il a relevé qu’aujourd’hui, « on peut dire que les conditions des enseignants au plan salarial se sont nettement améliorées. Si nous continuons sur cette tendance pour l’exercice 2020-2025, les enseignants ne peuvent que demander mieux. Plus il y a de création, plus il y a les possibilités de promotion au plan individuel. Cela va impacter également le recrutement des jeunes Ivoiriens pour enseigner ».

Evoquant les prochaines élections législatives et régionales, M. Kouyaté a estimé qu’après la réelection du président Alassane Ouattara à la tête du pays, il est « nécessaire pour le RHDP d’avoir une majorité absolue au sein de l’assemblée nationale ».

Le député de Lakota affiche, effectivement, son optimiste quant à ces prochaines joutes électorales. «Le RHDP a les cadres qu’il faut dans chaque localité pour briguer ces postes. C’est une nécessité pour le RHDP d’avoir une majorité absolue au sein de l’Assemblée nationale, au sein du Sénat pour pouvoir gouverner et gérer le pays dans le bonheur. Nous sommes convaincus que le RHDP aura la majorité à l’Assemblée nationale au regard des résultats que nous venons d’avoir (ndr : à la présidentielle)», déclare-t-il.

Le report des élections locales décidé par le président Ouattara, pour lui, est une perche tendue à l’opposition qui a boycotté la dernière présidentielle ; afin qu’il y a ait « un climat politique beaucoup plus apaisé »

M. Kouyaté estime qu’il n’y a de véritable démocratie que lorsqu’il y a compétition. « Je ne vois pas un pays où on parle de démocratie s’il n’y a pas de compétition véritable. Donc, il serait bien que l’opposition saisisse cette perche pour participer aux prochaines élections législatives. Cela serait une bonne chose. Quoiqu’on dise, si vous perdez les élections présidentielles, les élections législatives sont là pour faire un rattrapage, pour vous permettre d’être au sein du deuxième pouvoir qui est l’Assemblée nationale. Cela, pour faire prévaloir vos idées. », a-t-il plaidé.



Rk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ