PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 4 mars 2021 | AIP

Législative 2021 : L’appel d’Aimée Zébéyoux aux électeurs du Gôh pour des élections apaisées

Gagnoa- La secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargée des Droits de l’Homme, (SEDH) Aimée Zébéyoux, a lancé jeudi 04 mars 2021, un appel en direction des candidats et électeurs pour des élections législatives apaisées dans la région.

Se fondant sur sa mission de sensibiliser sur le respect des droits de l’homme, La SEDH a dit lancé cet appel en direction de tous, électeurs, candidats et son staff, demandant à chacun d’avoir un comportement responsable, d’utiliser le bon ton durant la campagne législative, vu que lors de l’élection présidentielle, il y a eu morts d’hommes, blessés et dégâts matériels importants.

Selon la secrétaire d’Etat, le bon ton, c’est de ne pas porter le discrédit sur l’adversaire, car être député, c’est aller légiférer sur les textes de loi et contrôler l’action gouvernementale, et ainsi aider à l’amélioration des conditions de vie de sa population, et pour cela, on n’a pas besoin de tenir des propos haineux et discriminatoire, a-t-elle insisté.

« On attend pas d’être député pour vivre, car en principe, chaque candidat à son activité et sa profession », a soutenu Aimée Zébéyoux, invitant les candidats à considérer le processus électoral ainsi que le scrutin comme un jeu. « N’oubliez pas que vous n’êtes que des adversaires et non des ennemis », a-t-elle ajouté.

Poursuivant, elle a expliqué que c’est le fait d’empêcher les autres d’exercer leur droit de vote, qui entraîne inexorablement la violence. Donc, quand on n’est pas d’accord avec les résultats, on n’a pas besoin d’aller détruire les maisons d’autruis

Dans l’esprit de la consolidation de la paix et de la démocratie, qui est le fait d’aller aux élections sans violence et sans déchirer les affiches, un citoyen qui adopte le concept d’élection apaisée, doit se rend au centre de vote, y accomplir son devoir civique et rentrer chez lui pour attendre le résultat, a recommandé la membre du gouvernement.

A une jeunesse adepte de la facilité, elle a assuré que ce n’est pas la politique qui fait l’homme, mais bien le travail qu’il exerce et l’aura qu’il dégage.


Dd/

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ