PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 27 avril 2021 | AIP

"Le relèvement à venir offre de vastes possibilités en Afrique", déclare Akinwumi A. Adesina

© AIP Par Marc Innocent
Investiture du Président de la BAD: Akinwumi Adesina prend officiellement fonction
Mardi 1er Septembre 2015. Abidjan. M. Akinwumi A. Adesina, Nouveau Président de la Banque Africaine de Développement a officiellement pris fonction ce jour en prêtant serment devant SEM. Alassane Ouattara et Yémi Osibadjo Vice PRésident de la République Fédérale du Nigéria.
Abidjan - Lors du Forum Union européenne-Afrique sur les investissements verts organisé le 23 avril 2021 à l’initiative du Portugal et de la Banque européenne d’investissement, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi A. Adesina, a déclaré que le continent africain offre de vastes opportunités en termes de croissance verte, apportant ainsi un message d’optimisme.

« L’Afrique est un marché énorme qui offre des possibilités incroyables. Le processus de reprise économique offre de vastes possibilités. La reprise doit être verte, elle doit stimuler et renforcer la résilience au changement climatique et les investissements verts », a déclaré Adesina, cité dans un communiqué de presse publié lundi 26 avril 2021.

Ce forum organisé en visioconférence par le Portugal et la Banque européenne d’investissement visait à mobiliser des capitaux privés et publics en faveur de la transition verte en Afrique. Il a réuni des responsables gouvernementaux, des acteurs du secteur privé et des représentants d’institutions financières internationales et de développement, de la société civile et du monde universitaire.

Dans une allocution préenregistrée, le président de la Banque africaine de développement a cité l’énergie, l’agriculture et les infrastructures comme domaines clés présentant des possibilités d’investissement dans le cadre d’un relèvement post-Covid-19 en Afrique. « Avec d’abondantes ressources en énergie solaire, éolienne, hydraulique et géothermique, la transition énergétique de l’Afrique présente, à elle seule, un potentiel d’investissement de 100 milliards de dollars américains par an», a souligné Akinwumi A. Adesina.

« L’agriculture offre des possibilités d’investissements considérables dans des cultures adaptées au changement climatique permettant de bâtir des systèmes alimentaires plus résilients. Les infrastructures résilientes au changement climatique offrent un potentiel d’investissement compris entre 130 et 170 milliards de dollars. lors du Forum Union européenne-Afrique sur les investissements verts organisé le 23 avril à l’initiative du Portugal et de la Banque européenne d’investissement », a-t-il poursuivi.

« L’Afrique est déjà verte. L’Afrique a simplement besoin de devenir encore plus verte. Ce qu’il faut à présent, c’est davantage de financements pour soutenir la croissance verte de l’Afrique. Pensez aux formidables possibilités d’investissement vert qui se présentent aujourd’hui et aux nombreuses autres qui apparaîtront à l’avenir. Pensez différemment, pensez Afrique », a-t-il plaidé avec force.

cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ