PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 2 juin 2021 | AIP

Les Assemblées annuelles du Groupe de la BAD se tiendront en visioconférence du 23 au 25 juin 2021

Abidjan- Les Assemblées annuelles 2021 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront en visioconférence du 23 au 25 juin 2021 sur le thème "Renforcer la résilience des économies en Afrique après le Covid-19".

Les Assemblées serviront de plateforme aux gouverneurs de la Banque pour partager leurs expériences dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et les mesures politiques prises pour reconstruire les économies et assurer les moyens de subsistance, rapporte un communiqué de presse publié mercredi 2 juin 2021.

Il s'agira de la 56e Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement et de la 47e Assemblée annuelle du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la Banque. Les gouverneurs de la Banque africaine de développement sont issus des 54 pays africains et de 27 pays membres non régionaux.

« En cette année marquée par des perturbations fiscales et sociales sans précédent, dues à la pandémie de Covid-19, je suis ravi que nous puissions nous réunir afin d’assurer aux gouverneurs l'engagement continu du Groupe de la Banque pour le développement économique durable et le progrès social de l’Afrique », a déclaré Pr Vincent O. Nmehielle, secrétaire général du Groupe de la BAD.

Cette année, les assises comprendront les réunions statutaires des conseils des gouverneurs du Groupe de la Banque, un dialogue de haut niveau et des événements liés au savoir. Le ministre ghanéen des Finances et président des Conseils des gouverneurs, Ken Ofori-Atta, présidera les réunions. Le dialogue des gouverneurs avec la direction du Groupe de la Banque, conduite par son président, Dr Akinwumi A. Adesina, sera un moment clé des réunions.

Ces Assemblées annuelles se tiennent au moment où l'Afrique tente de se relever de sa pire récession depuis des décennies. Selon la BAD, le continent devrait connaître une croissance de 3,4 % de son PIB en 2021, après avoir enregistré une contraction de 2,1% en 2020, soit le ralentissement économique le plus marqué depuis 50 ans. Les préoccupations relatives à l'impact de la pandémie sur les pays du continent figureront en bonne place à l'ordre du jour de ces réunions. Quelque 24,6 à 30 millions d'Africains pourraient perdre leur emploi en raison de la crise, ce qui porterait à 463 millions le nombre total de personnes vivant dans l'extrême pauvreté.

Les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement offrent une occasion unique d’échanger non seulement sur les économies et les moyens de subsistance des pays africains, mais aussi sur les solutions pour faire face à la pénurie de vaccins contre le Covid-19, le changement climatique, la dette et bien d'autres sujets.

Quelque 3 000 participants sont attendus à ces réunions. Il s'agit, entre autres, de ministres des Finances, de gouverneurs de banque centrale, de décideurs politiques, de représentants de la société civile, de responsables d'organisations internationales, de chefs d'entreprise des États membres du Groupe de la Banque et de représentants des médias.

Le Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution de financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes, à savoir la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux.


cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ